HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évolution post-opératoire après transplantation hépatique pédiatrique, expérience monocentrique sur 15 ans

Résumé : Standard de soins pour les pathologies hépatiques de stade avancé, la transplantation hépatique (TH) a été le théâtre de nombreux progrès au cours des 40 dernières années. Le taux de survie du patient est désormais supérieur à 85 % à 1 an dans les grands centres. La période post-opératoire précoce expose le patient transplanté à la morbi-mortalité la plus élevée, dont les facteurs de risque sont pré-, per- et post-opératoires. L’objectif principal de notre étude était d’analyser l’évolution précoce post-transplantation hépatique pédiatrique et la survie du patient à 1 an. Les objectifs secondaires étaient d’identifier les facteurs de risque de mortalité, et d’analyser les complications et la survie du greffon à 1 an. Nous avons conduit une étude rétrospective et observationnelle dans l’unité de réanimation pédiatrique du centre hospitalo-universitaire de Marseille, incluant les enfants ayant bénéficié d’une transplantation hépatique entre janvier 2005 et mars 2020. Pour chaque cas, étaient recueillies les données pré-transplantation concernant le receveur, le donneur et le greffon ; les données per-opératoires intéressant la chirurgie et l’anesthésie ; les données post-opératoires portant sur la survie du patient et du greffon, les complications médicales et chirurgicales et la durée de séjour en unités de soins intensifs, au cours de l’année post-transplantation. Quatre-vingt-dix patients ont été inclus, avec un âge médian de 35,0 [15,0 – 72,5] mois (14,6% étaient âgés de moins de 1 an). La pathologie hépatique principale était l’atrésie des voies biliaires. Le score PELD médian au moment de la TH était de 25,0 [16,2 – 30,0] et 15,9% des patients étaient hospitalisés en unité des soins intensifs en pré-transplantation. Tous les types de greffons étaient représentés : split (41,0 %), foie entier (30,1 %), foie réduit (15,7 %), dons vivants (13,3 %). Dix décès ont été observés, tous en réanimation, plaçant le taux de mortalité globale à 1 an à 11,1 %, avec un délai médian de décès de 2,0 [1,0 – 8,8] jours. Plusieurs facteurs prédictifs de mortalité ressortaient en analyse univariée, comme le degré d’atteinte hépatique et la localisation du patient en pré-transplantation, la survenue en post-opératoire de complications hémorragiques, d’une défaillance hémodynamique ou le recours à l’épuration extra-rénale. Les principales causes de décès étaient la défaillance multi-viscérale, la thrombose veineuse porte et le choc hémorragique. Le taux de survie du greffon était de 82,4 % et la principale cause de perte du greffon était la complication vasculaire. Parmi les complications médicales, les infections étaient fréquentes (67,1 %), sans pour autant qu’elles n’aient causé de décès, et le rejet aigu a concerné 30 patients (36,6 %). Le taux de complications chirurgicales était plus élevé que ceux décrits dans la littérature, avec 48,8 % de ré intervention et 6 re-transplantations dans un délai médian de 29,0 jours. La survie du patient dans notre cohorte est similaire à celle retrouvée dans la plupart des grands centres et dépend de facteurs pré-per- et post-transplantation.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03652084
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 26, 2022 - 11:48:09 AM
Last modification on : Tuesday, May 3, 2022 - 3:38:06 AM

File

Thèse GIRARD Myriam.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03652084, version 1

Collections

Citation

Myriam Girard. Évolution post-opératoire après transplantation hépatique pédiatrique, expérience monocentrique sur 15 ans. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03652084⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

2