HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Cancer et choc septique : une étude française de cohorte descriptive réalisée à partir du Programme de Médicalisation du Système d'Information

Résumé : Introduction : les patients souffrants de pathologies cancéreuses représentent une part de plus en plus large des patients hospitalisés en soins critiques. Il y a peu de données épidémiologiques sur la proportion de patients avec cancer hospitalisés pour choc septique en soins critiques et sur leur pronostic. Objectif : cette étude a pour but de déterminer la mortalité à J90 des patients en choc septique avec un cancer. Elle cherche aussi à décrire l’incidence, les caractéristiques cliniques et biologiques et la prise en charge de ces patients tout en les comparant aux patients en choc septique indemnes de pathologie cancéreuse. Matériels et méthodes : nous avons entrepris une étude de cohorte en population générale à partir de la base PMSI française sur une période de 2 ans (2017-2018) sur tous les cas de choc septique âgés de 18 ans ou plus, admis en soins critiques, à partir d’un codage direct CIM 10 « choc septique » ou indirect infection + vasopresseur EQLF 003. Nous avons inclus les patients dont la durée de séjour était supérieure ou égale à 48 heures sauf pour les patients décédés dans les 48 premières heures. Les patients atteints de cancer étaient définis à partir de l’algorithme de l’Institut National du Cancer (INCa) recherché dans l’ensemble des hospitalisations en PMSI durant l’année qui précédait l’hospitalisation pour choc septique, ainsi que lors de l’hospitalisation pour choc septique. Le critère de jugement principal était la mortalité à J90. Résultats : nous avons identifié 77 888 patients hospitalisés pour choc septique en soins critiques en France pour la période 2017-2018. Parmi eux 25 827 étaient atteints de pathologies cancéreuses et 52 061 étaient indemnes de pathologies cancéreuses (groupe contrôle). La mortalité à J90 était augmentée de manière significative dans le groupe cancer 55% vs 45% dans le groupe non cancer (DS + 0,21 ; p<0,0001). Les deux groupes étaient comparables pour les comorbidités (en dehors du cancer) et présentaient le même score de gravité à l’admission en soins critiques. La prise en charge en soins critiques était similaire dans les deux groupes. Conclusion : près d’un patient sur trois hospitalisé en soins critiques pour choc septique est atteint d’un cancer. La mortalité à J90 dans le choc septique reste significativement plus élevée dans le groupe cancer par rapport au groupe non cancer (55% vs 45%). Ces conclusions seront approfondies à la recherche des facteurs de risque et des éléments associés à cette surmortalité afin de fournir une analyse épidémiologique détaillée du pronostic de ces patients.
Mots-clés : PMSI Cancer Choc septique
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03652253
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 26, 2022 - 2:00:36 PM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 3:29:46 AM

File

THESE BIANCHI 19-04-22 FINALE....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03652253, version 1

Collections

Citation

Antoine Bianchi. Cancer et choc septique : une étude française de cohorte descriptive réalisée à partir du Programme de Médicalisation du Système d'Information. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03652253⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

31