HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge des patients porteurs d’une gonococcie au CeGIDD de Montpellier : évaluation du taux de réponse à la ceftriaxone 1 gramme en IM

Résumé : Les gonococcies sont en nette recrudescence dans le monde et en France. L’antibiorésistance de Neisseria gonorrhoeae (NG) est préoccupante, notamment à la ceftriaxone qui est pourtant le traitement de première ligne. Les recommandations européennes de l’IUSTI 2020 proposent l’adjonction d’azithromycine 2g per os afin de diminuer l’émergence de résistance à la ceftriaxone et le risque d’échec au traitement de première ligne. Cependant dans la pratique courante française, l’utilisation d’une posologie augmentée de ceftriaxone à 1g en intramusculaire a jusqu’à présent été́ préférée à ces recommandations. Objectif : évaluer le taux de réponse à la Ceftriaxone 1 g en intramusculaire chez des patients atteints d’une gonococcie. Méthodes : une étude monocentrique prospective observationnelle sur les patients pris en charge au CeGIDD de Montpellier pour une gonococcie a été réalisée. Les patients ont été traités par Ceftriaxone 1g IM en monothérapie ou avec l’adjonction de doxycycline en cas de co-infection avérée ou non exclue. Après traitement, le taux de réponse aux traitements était évalué par la réalisation d’un test de guérison (TOC) à J+14. Résultats : parmi les 122 patients analysés, 109 (89,3%) ont réalisé le TOC. Soixante-trois (57,8%) ont reçu 1g IM de Ceftriaxone uniquement et 46 (42,2%) ont reçu de la doxycycline en plus. Aucune résistance à la ceftriaxone n’a été identifiée. Le taux de réponse des patients ayant reçu la Ceftriaxone uniquement était de 93,65% (IC95% [83,75;97,95]), celui de la population totale était de 94,5% (IC95% [87,92;97,74]). Aucun effet secondaire grave n’a été́ déclaré́. Six patients n’ont pas négativé leur TOC, trois par défaut de clairance bactérienne et trois en raison d’une recontamination possible. Conclusion : une monothérapie par Ceftriaxone 1g IM semble un traitement suffisant et bien toléré́ pour traiter une gonococcie en première intention, quel que soit le site d’infection, en Occitanie, région à forte incidence de gonococcie, en 2021.
Keywords : Test of Cure (TOC)
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03652384
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 26, 2022 - 3:45:31 PM
Last modification on : Tuesday, May 3, 2022 - 3:19:04 AM

File

BELAKEBI Dorian_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03652384, version 1

Collections

Citation

Dorian Belakebi. Prise en charge des patients porteurs d’une gonococcie au CeGIDD de Montpellier : évaluation du taux de réponse à la ceftriaxone 1 gramme en IM. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03652384⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0