HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt du dosage de la protéine S100B dans la prise en charge des céphalées non traumatiques au Service d’Accueil des Urgences

Résumé : Objectif : les céphalées sont un motif fréquent de consultation aux urgences. Faire la différence entre céphalée primaire et secondaire est un enjeu majeur pour la prise en charge des patients. Une augmentation de la protéine 100B sérique a déjà été retrouvée dans plusieurs affections neurologiques induisant des lésions cérébrales. L’objectif de cette étude est de déterminer la capacité discriminante de la concentration sérique de la protéine S100B dans les céphalées non traumatiques aux urgences entre les primaires et secondaires. Méthode : c’est une étude diagnostique de phase 2, prospective, monocentrique. Les patients inclus étaient ceux présentant une céphalée non traumatique aux urgences d’une EVA > 3, âgés entre 18 et 60 ans. En sus de la prise en charge habituelle, un dosage sanguin de la protéine S100B était réalisé aux urgences, de même qu’une IRM cérébrale entre 48 et 96h si non réalisée lors de la prise en charge initiale, ainsi qu’un questionnaire à un mois. Le diagnostic céphalée primaire ou secondaire était réalisé à un mois par un comité d’expert composé d’un radiologue, un urgentiste et un neurologue, tous en aveugle des résultats du dosage de S100B. Le critère de jugement principal est le dosage sanguin de la protéine S100B. Les critères de jugement secondaires sont : l’horaire de début de la douleur (inférieur ou supérieur à 3 heures du dosage), la mortalité à J28, la durée moyenne du séjour aux urgences, la réalisation d’une ponction lombaire ou d’une imagerie cérébrale, la durée moyenne de séjour hospitalier ainsi que l’apparition d’effets indésirables. Résultats : le dosage de la protéine S100B était significativement plus élevé dans les céphalées secondaires que les céphalées primaires, avec une AUC de la courbe ROC de 0.67. Le seuil optimal de 0.06µg/L permettait d’obtenir une VPN autour de 90%. L’association entre le taux de protéine S100B et le début de la douleur était significativement plus élevée pour les patients présentant des céphalées depuis moins de 3 heures. Conclusion : le dosage de la protéine S100B pourrait représenter un atout dans la prise en charge de cette pathologie aux urgences. De futures études prenant en compte le délai du dosage et les étiologies pourraient être menées afin d’affiner son utilisation en pratique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03657889
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, May 3, 2022 - 1:53:17 PM
Last modification on : Wednesday, May 4, 2022 - 3:19:50 AM

File

SAVEY Alice_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03657889, version 1

Collections

Citation

Alice Savey. Intérêt du dosage de la protéine S100B dans la prise en charge des céphalées non traumatiques au Service d’Accueil des Urgences. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03657889⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0