HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Retentissement psychologique de l'épidémie de COVID-19 à bord du Porte-Avions Nucléaire Charles de Gaulle lors de la mission FOCH 2020

Résumé : Introduction : en Janvier 2020, le Porte-Avions Nucléaire Charles de Gaulle (PAN-CDG) quitta le port de Toulon pour une mission de quatre mois baptisée FOCH-2020. Ses objectifs étaient d'assurer le soutien de l’opération Chammal en Méditerranée Orientale ainsi que la réalisation d'exercices de grande ampleur au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) dans les eaux nord-européennes. La pandémie mondiale à COVID-19 n’épargna toutefois pas le bord et près de 1200 marins furent atteints par le virus au cours de la mission. Bien qu'aucun décès n'ait été à déplorer et que les cas graves de la maladie soient restés peu nombreux, cette crise sanitaire anxiogène et sans précédent au sein d’un bâtiment de la Marine Nationale a amené avec elle la question de son impact psychique dont l'évaluation est l'objet de ce travail. Patients et méthodes : cette étude prospective conduite sur 332 marins du PAN-CDG à six mois de la crise avait pour objectif principal d’estimer la prévalence du Trouble de Stress Post Traumatique (TSPT), des troubles dépressifs et des troubles anxieux à l’aide des échelles de dépistage validées que sont la PTSD Checklist for DSM-5 (PCL- 5) et l'Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS). L’objectif secondaire de l’étude était de rechercher les facteurs associés au développement du trouble psychique le plus représenté. Les données socio-démographiques, les symptômes ressentis au moment de la crise, la présence ou non de COVID-long et le vécu de la gestion de crise ont été recueillis au moyen d'un questionnaire dédié. Résultats : l’étude retrouvait un taux de positivité de 23.3% à l’échelle de dépistage PCL-5, de 2.37% à l’échelle HAD- D et 6.72% à l’échelle HAD-A, faisant du TSPT le trouble psychique le plus représenté à six mois de la crise. En analyse multivariée, les facteurs de risque de TSPT étaient : la survenue d'un COVID-long (OR=7.27, IC95 [3.18;16.62], p=0,00), le développement d'une forme grave (OR 2.96, IC95 [0.72 ;7.36], p=0.16), un vécu négatif de la gestion du retour à terre (OR 0.97, IC95 [0.71 ;7.36], p=0.005), l'existence d'antécédents psychiatriques (OR 3.23, IC95 [1.23 ;8.48], p=0.018) et de préoccupations familiales intercurrentes au moment de la mission. A contrario, le fait d’avoir un entourage familial aidant était retrouvé comme facteur protecteur (OR 0.09, IC95 [0.02 ; 0.45], p=0.03). Conclusion : au travers d’un taux de positivité étonnement élevé à l'échelle PCL-5, cette étude a objectivé une souffrance psychique manifeste au sein de l’équipage du PAN-CDG à distance de l’épidémie de COVID-19 survenue à bord. Ce résultat doit cependant être interprété avec prudence, du fait des limites inhérentes au dépistage par auto-questionnaires et des interrogations que suscitent la définition de l'événement traumatogène dans notre population d'étude. Par ailleurs, nos résultats suggèrent une implication de facteurs liés à l'entourage familial, ce dernier pouvant aussi bien apporter protection vis-à-vis de ces troubles, que venir les favoriser lorsqu'il dysfonctionne.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03662557
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, May 9, 2022 - 2:02:29 PM
Last modification on : Thursday, May 12, 2022 - 3:38:02 AM

File

THESE MIGNUCCI 05-05-2022.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03662557, version 1

Collections

Citation

Amandine Mignucci. Retentissement psychologique de l'épidémie de COVID-19 à bord du Porte-Avions Nucléaire Charles de Gaulle lors de la mission FOCH 2020. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03662557⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0