HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude observationnelle rétrospective des complications infectieuses après morsures de chien, chat ou humaine

Résumé : Introduction : les morsures animales et humaines sont un véritable problème de santé publique, tant par leurs fréquences, leurs complications que par leurs coûts élevés. Pourtant, les approches sont souvent contradictoires concernant leurs prises en charge. Les infections des tissus mous et ostéo-articulaires à la suite d'une morsure, sont relativement rares mais leurs conséquences sont notables, impliquant des hospitalisations, des prises en charge chirurgicales ainsi que des antibiothérapies prolongées. Il est donc primordial d’étudier les caractéristiques des patients mordus et nécessitants un avis spécialisé, les complications infectieuses qu’ils ont pu développer et leurs prises en charge. Objectif : l'objectif est de décrire les caractéristiques des patients nécessitants une prise en charge spécialisée et de repérer les éléments qui seraient susceptibles de favoriser le risque d’infections ainsi que leurs prises en charge. Méthodologie : il s’agit d’une étude descriptive observationnelle, rétrospective et monocentrique réalisée dans le service d’infectiologie et de chirurgie de la main, plastique et réparatrice des membres de l’hôpital de la Timone du 1er mai 2014 au 30 avril 2020. Résultats : quarante-six patients ont été inclus, dont 29 blessés par un chien, 14 par un chat et 3 par un homme. Les blessures concernent particulièrement le membre supérieur dans 83%, dont la main chez 36 patients. La non fermeture des plaies ont été privilégiées. Quatre patients ont présenté une fracture. Vingt-six patients se sont infectés avec 12 arthrites septiques, 10 infections cutanées ou cellulites, 6 phlegmons des fléchisseurs de la main, 4 ostéites et 1 infection sur prothèse orthopédique avec choc septique. Seules 58% des infections sont documentées: 12 à Pasteurella sp., 1 à Capnocytophaga canimorsus, 1 à Fusobacterium sp. et une à Staphylocoque aureus. Les symptômes sont apparus dans la majorité des cas dans les 24h-48h mais peuvent survenir jusqu’à plusieurs mois après la blessure. Une prise en charge des infections ostéo-articulaires avec débridement, lavage chirurgical et antibiothérapie prolongée a permis la guérison dans tous les cas. Conclusion : les morsures ou griffures de la main doivent faire l’objet d’une attention particulière. La réalisation de soins locaux adaptés associés à une antibioprophylaxie doit être systématique. L’apparition de signes infectieux précoces dans les 24h à 48h doit orienter vers une infection à Pasteurellose. La re-convocation du patient dans les 48h doit être envisagé. L’amoxicilline-acide clavulanique ou la doxycycline doivent être privilégiées, dans le cadre d’infections cutanées. La prise en charge chirurgicale avec une antibiothérapie à large spectre, active sur Pasteurella mais également sur la flore commensale du mordeur et de l’environnement doit être mise en place dans les plus brefs délais, et ce, pour une durée prolongée en fonction du cadre nosologique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03662576
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, May 9, 2022 - 2:12:00 PM
Last modification on : Thursday, May 12, 2022 - 3:38:02 AM

File

The`se FAVARO Tiphanie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03662576, version 1

Collections

Citation

Tiphaine Favaro. Étude observationnelle rétrospective des complications infectieuses après morsures de chien, chat ou humaine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03662576⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0