Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Colique néphrétique aux urgences du CH d'Arcachon : impact sur l'adhésion aux consignes de sortie, d'une information complémentaire sur la physiopathologie

Résumé : Introduction : La communication est le fondement de la relation médecin-malade. Elle peut être renforcée par l’utilisation de documents écrits, en complément de l’information orale. En médecine générale, plusieurs travaux ont démontré l’intérêt des FIP sur la modification du comportement du patient. La sensibilisation du patient aux bases physiopathologiques de son affection est le pilier des programmes d’éducation thérapeutique. La prise en charge dans un service d’urgences doit être le point de départ d’une prise en charge globale, dont le médecin généraliste reste l’acteur central. Il a été prouvé qu’une consultation de suivi chez un médecin généraliste au décours d’un passage aux urgences était associée à une réduction de la morbi-mortalité dans certaines pathologies. La colique néphrétique, lorsqu’elle est traitée en ambulatoire, est un exemple de pathologie pour laquelle une consultation de suivi est indispensable pour s’assurer de la bonne évolution et initier un suivi. Matériel et Méthodes : Étude expérimentale, randomisée, analytique, comparative, unicentrique, aux urgences du centre hospitalier d’Arcachon, réalisée de février 2015 à août 2015. Deux documents ont été rédigés. Le premier présentant les consignes de surveillance à domicile de la colique néphrétique préconisées par la SFMU. Le second contenant ces mêmes consignes, associées à un volet relatif à la physiopathologie de la colique néphrétique. Tous les patients consultant pour une colique néphrétique et traités en ambulatoire étaient inclus. Ils recevaient aléatoirement l’un des deux documents. Deux questions étaient posées par téléphone au patient 7 à 10 jours après son passage : avez-vous consulté votre médecin traitant ? Avez-vous tamisé vos urines ? Résultats : 78 patients ont été inclus dans cette étude. Les patients ayant reçu une information sur la physiopathologie de la colique néphrétique n’ont pas présenté une fréquence de consultation supérieure chez leur médecin traitant par rapport au groupe contrôle (56,76% vs 56,10% avec p 0.953). Les patients ayant reçu une information sur la physiopathologie de la colique néphrétique ont plus souvent tamisé leurs urines que les patients du groupe contrôle (67,57% vs 43,9% avec p 0.037). Conclusion : L’utilisation de FIP ne permet donc pas à elle seule d’obtenir un meilleur taux de consultation de suivi chez le généraliste après un passage aux urgences. Cependant, le tamisage des urines, point clé de la prévention de la récidive, a été plus souvent réalisé chez les patients informés. Il incombe dorénavant à chaque service d’urgences de mettre en œuvre les moyens à sa disposition pour augmenter la fréquence de consultation de suivi.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01237855
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Thursday, December 3, 2015 - 6:32:35 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:30:29 PM
Long-term archiving on: : Friday, March 4, 2016 - 3:10:20 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01237855, version 1

Collections

Citation

Stephen Lemoine. Colique néphrétique aux urgences du CH d'Arcachon : impact sur l'adhésion aux consignes de sortie, d'une information complémentaire sur la physiopathologie. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01237855⟩

Share

Metrics

Record views

172

Files downloads

248