La négociation : un outil relationnel ?

Résumé : Les problèmes de comportement chez des patients atteints de cancer avancé sont importants et occupent une bonne partie de travail en soins palliatifs. Le RSCA parle de ma rencontre avec Monsieur H. La problématique était la suivante : comment accompagner un patient jeune, agressif en phase palliative symptomatique qui négocie tous ces soins. Le comportement agressif et transgressif de Monsieur H m’a déstabilisée et interrogée sur la nécessité de poser des limites, même à des patients en fin de vie. Quelles ressources avons-nous en tant que soignants ? Après avoir exploré les concepts de négociation, de négociation des soins, d’accompagnement, de la souffrance, des mécanismes de défense du patient et des soignants, des limites, d’une personnalité « difficile » ou manipulatrice, je pense que la bonne relation avec un patient est une relation de négociation. Les soins doivent s’établir dans un partenariat avec le patient. La négociation des soins et les limites doivent s’inscrire dans un projet de soin, en équipe, en interdisciplinarité et s’appuyer sur un règlement intérieur écrit. Les limites chez un patient « difficile » seront plus cadrantes et contenantes. Il ne faut pas oublier que le patient « difficile » est une personne qui souffre ; c’est la relation qui est difficile et c’est à nous, les soignants, de trouver les ressources pour l’aider au mieux.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01291174
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : lundi 21 mars 2016 - 10:06:58
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:50
Document(s) archivé(s) le : mercredi 22 juin 2016 - 10:37:52

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01291174, version 1

Collections

Citation

Marie-Hélène Eichler. La négociation : un outil relationnel ?. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01291174〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

173

Téléchargements de fichiers

7905