Profils cliniques et biologiques associés à la persistance des anticorps antiphospholipides au-delà de douze semaines

Résumé : Les critères révisés de classification du syndrome des antiphospholipides (SAPL) impliquent la persistance des anticorps antiphospholipides (aPl) au-delà de 12 semaines. De fait, ces conditions diffèrent un éventuel diagnostic et peuvent générer, dans certaines situations, un retard thérapeutique. Afin de définir les caractéristiques cliniques et biologiques initiales associées à une persistance des aPl, nous avons recensé 198 patients ayant eu un dosage positif pour un des aPl, contrôlé au-delà de 12 semaines, au CHU d’Amiens, de 2004 à 2014. Le taux de persistance était de 64,1%. Un âge supérieur à 50 ans (OR à 5,5 [2,4 ; 12,3]), le sexe féminin (OR à 4 [1,8 ; 9,1]) et la positivité des aPl étaient indépendamment associés à une persistance des aPl. Le lupus anticoagulant était le critère biologique le plus discriminant (OR à 62,6 [9,9 ; 397,9]), suivi des anticorps anti-β2-glycoprotéine 1 (OR à 45 [7,7 ; 262,4]) et, enfin, anticardiolipine (OR à 16,3 [3,2 ; 85,6]). Des taux élevés d’anticorps, la double- et la triple-positivité semblaient également liés à la persistance. A contrario, un délai de contrôle supérieur à 6 mois était plutôt associé à une négativation (OR à 0,5 [0,2 ; 0,99]) ; de même, le délai de contrôle était significativement plus long chez les patients qui n’avaient pas de SAPL. Facteurs associés à la persistance et facteurs de risque de thrombose sont relativement similaires et, de fait, déjà utilisés pour la stratification du risque de récidive. Quant au délai de contrôle, il semble qu’il puisse influencer la persistance des aPl et, donc, la démarche diagnostique. Il serait souhaitable que ce délai, condition majeure du diagnostic de SAPL, fasse l’objet de travaux scientifiques, permettant d’établir un seuil au-delà duquel une persistance des anticorps serait associée à un risque thrombotique accru et le diagnostic de SAPL justifié.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [92 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01293215
Contributeur : Virginie Colin <>
Soumis le : jeudi 24 mars 2016 - 13:39:58
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:18
Document(s) archivé(s) le : samedi 25 juin 2016 - 14:05:57

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01293215, version 1

Collections

Citation

Gaëlle Le Roy. Profils cliniques et biologiques associés à la persistance des anticorps antiphospholipides au-delà de douze semaines . Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01293215〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

386