Tourisme à Zanzibar : nouvel esclavage ou libération ?

Résumé : Agacée par les circuits tout tracés pour touristes, j'ai préféré passer la totalité de mon séjour sur l'île dans la capitale. J'ai donc choisi de « retourner la carte postale » en allant dans les quartiers populaires, dans les bidonvilles coincés entre Stone Town, la partie la plus ancienne de Zanzibar Town, et des bâtiments de type stalinien. L'envie d'étudier l'évolution du tourisme sur cette île est née d'un contraste qui saute aux yeux de quiconque s'attache à quitter les sentiers battus : le décalage entre l'image de Zanzibar proposée aux touristes qui suivent sagement les circuits, et le véritable visage de Zanzibar, île rattachée à la Tanzanie, troisième pays le plus pauvre du monde. Ce décalage ne risque-t-il pas de s'accentuer encore davantage avec l'expansion du tourisme ? Les îles de l'Océan Indien sont en passe de devenir l'un des plus importants foyers de développement du tourisme dans le monde. En dix ans, le nombre de visiteurs a décuplé à Zanzibar. Le gouvernement donne son feu vert au développement du tourisme avec un seul objectif : faire rentrer des devises dans les caisses de l’État. Cette possible libération économique ne risque-t-elle pas de se faire au dépend de la culture locale ? Cette étude intervient à un moment clé : l'industrie touristique fait ses premiers pas à Zanzibar. Depuis trois ans apparaissent des villages de vacances étrangers, italiens pour la plupart. Ce mémoire tente de faire une radiographie des effets possibles, positifs et négatifs, entraînés par le développement rapide du tourisme. Les étrangers aux porte-feuilles remplis sont-ils bienfaiteurs ou colonisateurs ? Dans dix ans, Zanzibar ne risque-t-elle pas d'être une île couverte d'hôtels et de villages préfabriqués ? Le temps donnera la réponse à cette question. Mais il est possible, en s'appuyant sur des études réalisées par des experts, d'apporter des éléments de réponse. Enfin, il ne faut pas oublier que les Zanzibarites sont eux-mêmes issus d'un mélange d'ethnies et de cultures, de brassages continuels. Leur histoire s'est constituée à partir d'influences étrangères, révélant leurs complémentarités plutôt que leurs antagonismes.
Type de document :
Mémoires
Economies et finances. 1993
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01334868
Contributeur : Ben Ogumbo <>
Soumis le : mardi 21 juin 2016 - 14:32:43
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:54
Document(s) archivé(s) le : jeudi 22 septembre 2016 - 13:57:58

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01334868, version 1

Collections

Citation

Myriam Aklil. Tourisme à Zanzibar : nouvel esclavage ou libération ?. Economies et finances. 1993. 〈dumas-01334868〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

188

Téléchargements de fichiers

122