Évaluation de la position des patients vis-à-vis de la décision médicale partagée selon le contexte clinique‎ : résultats d'une étude transversale multicentrique réalisée auprès de 175 usagers de médecine générale

Résumé : La littérature montre qu'une majorité des patients est favorable à la décision médicale partagée (DéMéPa). Cependant les études sont essentiellement réalisées dans des situations de maladie grave, notamment en cancérologie. L'objectif de notre étude était d'évaluer la position des patients vis-à-vis de la DéMéPa dans différents contextes cliniques. MÉTHODES : Une étude transversale multicentrique a été réalisé par le biais d'auto-questionnaires, distribués aux patients dans des cabinets de médecine générale, sur une période de 4 semaines. Les critères de jugements principaux étaient les prévalences des modèles décisionnels, DéMéPa, paternaliste et autonomiste, choisis par les patients dans différentes situations cliniques et selon l'objet de la décision, traitement ou examen. RÉSULTATS : Cent-soixante-quinze questionnaires ont été récupérés sur 212 distribués (taux de participation 80%). En situation de pathologie bénigne et aiguë, pour une décision concernant un traitement, 66%, (IC95[58,9;73,11) des patients choisissaient la DéMéPa, 28% (IC95[21,2;34,8]) le modèle paternaliste, et 6% (IC95[2,4;9,6]) le modèle autonomiste. Pour un examen, 79% (IC95[72,9;85,1]) des patients choisissaient la DéMéPa, 19% (1C95[13,1;24,9]) le modèle paternaliste, et 2% (IC95 [-0,1;4,1]) le modèle autonomiste. En situation de pathologie bénigne et chronique, pour une décision concernant un traitement, 85% (1C95 [79,6;90,4]) des patients choisissaient la DéMéPa, 13% (IC95[7,9;18,11) le modèle paternaliste, et 2% (1C95 [-0,1;4,1]) le modèle autonomiste. Pour un examen, 81% (1C95 [74,9;87,1]) des patients choisissaient la DéMéPa, 19% (IC95 [12,9;25,1]) le modèle paternaliste, et 1% (1C95 [-0,5;2,5J) le modèle autonomiste. En situation de pathologie grave et aiguë, pour une décision concernant un traitement, 75% (IC95[68,3;81,7]) des patients choisissaient la DéMéPa, 23% (IC95 [16,5;29,5]) le modèle paternaliste, et 2% (IC95 (-0,2:4,2]) le modèle autonomiste. Pour un examen, 77% (IC95 [70,5;83,5]) des patients choisissaient la DéMéPa, 22% (1C95[15,6;28,4]) le modèle paternaliste, et 1% (IC95 [-0,5;2,5]) le modèle autonomiste. En situation de pathologie grave et chronique, pour une décision concernant un traitement, 86% (IC95[80,7;91,3]) des patients choisissaient la DéMéPa, 8% (IC95 [3,9:12,1]) le modèle paternaliste, et 6% (IC95[2,4;9,6]) le modèle autonomiste. Pour un examen, 84% (1C95178,4;89,6]) des patients choisissaient la DéMéPa, 12% (1C95 [7;17]) le modèle paternaliste et 4% (IC95 [1;71) le modèle autonomiste. CONCLUSION : Les patients sont majoritairement favorables à la DéMéPa dans toutes les situations cliniques. Sa pratique doit être encouragée. Des moyens de faciliter sa mise en oeuvre sont à explorer.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [37 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01338018
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 27 juin 2016 - 16:51:23
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01338018, version 1

Citation

Séverine Mélior. Évaluation de la position des patients vis-à-vis de la décision médicale partagée selon le contexte clinique‎ : résultats d'une étude transversale multicentrique réalisée auprès de 175 usagers de médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01338018〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

103

Téléchargements de fichiers

493