Mise en place d'une activité physique adaptée chez les personnes vivant avec le VIH suivi d'une cohorte et évaluation du programme: effets sur la qualité de vie et l'observance médicamenteuse

Résumé : INTRODUCTION :
L’organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’activité physique (AP) comme une priorité de santé. Un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP) « Je bouge !» a été proposé aux 2611 Patients Vivants avec le Virus de l'Immunodéficience Humaine (PVVIH) suivis au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice dans le but de les accompagner dans la reprise d’une AP adaptée (APA). L’objectif de cette étude est d’étudier l’expérience des APA et d’évaluer leurs conséquences sur la qualité de vie et sur le niveau d’observance de la cohorte étudiée.
MATÉRIELS ET MÉTHODES :
Après un recrutement et l’obtention d’un certificat d'aptitude à l'AP, les patients scindés en 2 groupes de façon aléatoire ont pu bénéficier de 3 ateliers collectifs motivationnels, puis de 3 séances de remise en forme générale adaptées aux recommandations de santé publique de l’OMS, et de 3 séances d’aquagym. Une évaluation par questionnaires validés pour les variables étudiées a été réalisée. Des données anthropométriques (IMC, âge, sexe) ont été recueillies. La satisfaction et l’assiduité de la cohorte ont été également relevées.
RÉSULTATS :
16 patients ont été recrutés dont un patient perdu de vue. Notre projet a permis dans cette population fragile et sédentaire, une amélioration de la qualité de vie physique, de l’image du corps, de la confiance en soi, du sentiment de bonne santé, des relations sociales, de la vie affective et sexuelle ainsi que la capacité à former de nouveaux projets tout en diminuant le niveau d’anxiété et de dépression. La satisfaction globale et l’assiduité des patients vis-à-vis du programme sont encourageantes. L’amélioration de l’observance médicamenteuse chez les patients au cours de l’étude n’a pas pu être objectivée au travers des résultats. De nouvelles approches sont nécessaires pour induire une meilleure fidélité aux prescriptions. CONCLUSION : Ce programme d’APA a permis une amélioration rapide et importante de nombreux facteurs esthétiques, anthropométriques et psychiques. L’utilisation du groupe a favorisé l’adhésion au changement de comportement vis-à-vis des AP et à la promotion de la santé dans une population vulnérable, les PVVIH.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [47 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01464522
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 10 février 2017 - 11:49:48
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:32:59
Document(s) archivé(s) le : jeudi 11 mai 2017 - 13:09:42

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01464522, version 1

Citation

Franck Pourrez. Mise en place d'une activité physique adaptée chez les personnes vivant avec le VIH suivi d'une cohorte et évaluation du programme: effets sur la qualité de vie et l'observance médicamenteuse. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01464522〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

73