Utilisation des réseaux sociaux numériques dans une population d’adolescents suivis pour un TDA/H vs. un groupe témoin de population générale : étude pilote

Résumé : L’avènement des technologies informatiques et, plus récemment (au début du 21e siècle), des réseaux sociaux numériques (RSN), a profondément modifié les rapports humains, au temps et à l’espace, et ce dès le plus jeune âge. Les activités journalières de chacun, et tout particulièrement celles des enfants et adolescents, ont été bouleversées par ces avancées technologiques. Internet, les RSN, tout comme les smartphones, tablettes et ordinateurs portables, occupent désormais - parfois jour et nuit - une place non négligeable, voire primordiale dans la vie quotidienne et l’intimité, particulièrement celles des jeunes générations. Chez les adolescents, l’utilisation d’Internet s’est développée de façon exponentielle et quasi universelle. La première partie de ce travail consistera en une revue de la littérature existante sur ce sujet, nouveau et encore peu exploré. La seconde rapportera les résultats d’une étude pilote portant sur l’utilisation des réseaux sociaux dans une population d’adolescents suivis pour un TDA/H versus un groupe témoin de population générale, collégiens et lycéens. La pathologie du TDA/H semblait intéressante à intégrer dans le cadre de ce sujet d’étude, du fait de la propension à l’addiction aux jeux vidéo et à Internet, déjà mise en évidence dans des travaux antérieurs. Contrairement à notre hypothèse initiale, il semblerait que les adolescents suivis pour un TDA/H utilisent moins les réseaux sociaux que leurs pairs du même âge et du même genre ne souffrant pas de TDAH/H (n=18, 62.07% ; vs. n=224, 82.35% ; p=0.009). Ils ne semblent également pas se connecter exactement sur les mêmes réseaux, affectionnant plus particulièrement le réseau YouTube par rapport à leurs pairs de la population générale. Un pourcentage significativement plus important de victimes et d’instigateurs de problèmes sur les RSN a été retrouvé dans le groupe TDA/H, ce qui avait déjà été montré dans des études antérieures. Le fait que le sous-score « hyperactivité » ait été trouvé significativement lié au fait d’avoir été victime ou à l’origine de problèmes sur les RSN vient conforter ces résultats et appuyer la nécessité d’une recherche systématique de cyber harcèlement au sein de cette population et d’en faire la prévention. Le sous-score d’hyperactivité était également significativement lié au fait d’avoir été chercher des informations ou de l’aide sur les RSN. On peut donc imaginer que pour certaines catégories de populations souffrant de pathologies (psychiatriques ou non, pédiatriques ou non), les RSN puissent constituer des refuges potentiels ; des plateformes d’information, d’écoute, d’échanges voire d’entraide, comme en témoigne le nombre important de groupes existant ou se créant régulièrement, notamment sur le réseau social Facebook, qu’il s’agisse du TDA/H, de la schizophrénie, du diabète, de la sclérose en plaque… Il semble qu’on ne puisse désormais ni éluder ni diaboliser tous les outils technologiques et numériques actuellement à notre disposition, notamment les réseaux sociaux numériques. Il convient d’essayer de les maitriser et d’en comprendre les atouts, afin de s’en servir de la façon la plus optimale et positive possible et de pouvoir accompagner les adolescents dans leur utilisation déjà massivement répandue. Il faut également ne pas en ignorer les faiblesses, tenter d’atténuer celles-ci; d’en déterminer et d’en maitriser les limites et les possibles dérives, en les prévenant et les encadrant au mieux, les jeunes n’étant pas toujours capables de le faire par eux-mêmes.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [52 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01469812
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 16 février 2017 - 17:39:15
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:38
Document(s) archivé(s) le : jeudi 18 mai 2017 - 00:32:40

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01469812, version 1

Collections

Citation

Clarissa Dubost. Utilisation des réseaux sociaux numériques dans une population d’adolescents suivis pour un TDA/H vs. un groupe témoin de population générale : étude pilote. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01469812〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

160

Téléchargements de fichiers

639