Présentation clinique initiale et délai diagnostique de 88 cas de spondylodiscites à pyogène

Résumé : Les spondylodiscites (SDI) sont des infections rares dont le délai diagnostique reste long malgré un accès facilité à l’IRM. Elles peuvent engendrer des complications chroniques invalidantes (raideur et douleur rachidiennes) lorsque ce délai est supérieur à 8 semaines. Le but de cette étude est de décrire la présentation initiale des patients atteints de SDI à pyogène, évaluer le délai diagnostique et identifier les facteurs contribuant à un allongement ce délai. Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude prospective bi-centrique (CHU de Garches et Tours) de 2008 à 2011. Les SDI étaient diagnostiquées sur des critères radiologiques (tomodensitométrie, scintigraphie, IRM) chez des patients présentant des signes cliniques évocateurs et confirmées par identification microbiologique de l’agent infectieux sur un prélèvement profond (hémoculture ou ponction-biopsie disco-vertébrale). Les SDI fongiques ou à mycobactéries, les SDI non documentées microbiologiquement ainsi que les SDI sur matériel ont été exclues. Au total, 88 cas de SDI à pyogène ont été étudiés. Les données cliniques, antécédents, date de début des symptômes et prescriptions médicales antérieures au diagnostic ont été recueillies. Une analyse univariée du délai diagnostique en fonction de ces items a été réalisée à l’aide du test de Wilcoxon ; un arbre de régression a été construit et un test Anova a été utilisé pour l’analyse multivariée. Résultats : La douleur (85%), puis la fièvre (52%), sont les principaux symptômes initiaux présentés par les patients. Ces deux symptômes sont retrouvés en proportion équivalente au moment du diagnostic. Cette pathologie touche majoritairement les hommes (sex-ratio à 1,93), âgés de 65 ans en moyenne. Les antécédents de diabète ou de cancer sont rapportés par près de 20% de la population étudiée ; les antécédents de rachialgie (chronique, inflammatoire ou aiguë à répétition) par 1 sujet sur 2. Le délai diagnostique médian est de 31 jours. Il n’est pas modifié par l’âge du patient, les antécédents de rachialgie chronique (p=0,911) ou aiguës à répétition (p=182) ni le germe identifié. Les critères anamnestiques associés significativement à un allongement de ce délai sont la réalisation initiale d’une imagerie du rachis (quelle qu’elle soit) (de 14 à 34,7 jours, p=0,041) et l’absence de fièvre initiale (de 21 à 42 jours, p=0,006). La consommation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de corticoïdes (donnée qualitative) n’est pas associée statistiquement à une augmentation du délai (respectivement, p=0,053 et p=0,783). La présence d’un syndrome inflammatoire biologique ou des hémocultures positives au diagnostic diminuent fortement le délai diagnostique (respectivement, de 73 à 17 jours, p<0,001 et de 90 à 30 jours, p<0,001). Conclusion : La présentation clinique des spondylodiscites varie peu entre l’apparition des premiers symptômes et l’établissement formel du diagnostic et reste très peu spécifique (rachialgie parfois fébrile). Aucun des critères anamnestiques relevés dans notre étude n’est associé statistiquement à un diagnostic plus précoce, en dehors de la fièvre initiale. La consommation d’AINS ne modifie pas le délai diagnostique bien que la différence de délai soit proche de la significativité (p=0,053). Ces résultats doivent être confirmés par une étude de plus grande ampleur. La réalisation d’une imagerie au cours du parcours de soins est statistiquement associée à un allongement du délai diagnostique et doit être seulement indiquée devant une rachialgie non commune. La recherche d’un syndrome inflammatoire biologique en cas de suspicion de SDI pourrait représenter le meilleur moyen diagnostique et permettrait peut-être d’en raccourcir le délai. Ces résultats originaux non décrits jusque-là, à notre connaissance, devraient être confirmés par des travaux de plus grande ampleur.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2012
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [29 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01471843
Contributeur : Université Paris Descartes - Scd <>
Soumis le : lundi 27 février 2017 - 14:54:29
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:39
Document(s) archivé(s) le : dimanche 28 mai 2017 - 12:23:59

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01471843, version 1

Citation

Maxime Jean. Présentation clinique initiale et délai diagnostique de 88 cas de spondylodiscites à pyogène. Médecine humaine et pathologie. 2012. 〈dumas-01471843〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39

Téléchargements de fichiers

43