Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Devenir d'une information médicale sur les troubles liés à l'usage d'alcool, donnée au médecin traitant

Résumé : Introduction : les médecins généralistes sont de plus en plus encouragés à pratiquer le repérage précoce et intervention brève (RPIB) en vue de limiter les troubles liés à l’usage d’alcool. Pourtant, son efficacité et ses limites sont encore discutées à l’heure actuelle. D’où la nécessité d’analyser l’intérêt pour les médecins généralistes de disposer d’un renseignement relatif au statut alcoologique de leurs patients dans l’amélioration de leur prise en charge addictologique. Matériel et méthodes : dans un premier temps, sur une file active de 1200 patients aux urgences médicales de Saint Quentin, 297 patients se sont vus proposé de participer à l'étude et 146 patients ont été retenus pour répondre à un questionnaire FACE afin d’identifier une consommation à risque et/ou une dépendance à l’alcool leur a été proposé. Un second questionnaire destiné aux médecins traitant été élaboré en vue d’analyser l'intérêt du résultat du score FACE sur les troubles liés à l'usage d'alcool (TUA) des patients quand elle est donnée aux médecins traitant. Résultats : l'analyse des données a été effectuée sur 46 patients dont le TUA est caractérisé par score FACE ≥4(F) ou 5(H) et leurs 18 médecins traitants respectifs. les. La moyenne d’âge de ces médecins généralistes était alors de 54 ans, 76,4% d’entre eux étaient des hommes, 23,5% d’entre eux se sont dit formés en addictologie. De plus 71% de ces médecins interrogés disent avoir bien reçu le courrier, et parmi ceux là, 67% disent l’avoir lu. Notons également que 45% des patients se sont vu inscrire leur CDA dans leur dossier après réception et lecture du courrier. Les médecins ayant trouvé le courrier informatif abordent plus facilement le TUA avec leurs patients (p<0,001). La prise en charge par les médecins traitants a tendance à être mieux adaptée chez les patients présentant une dépendance. Il existe une tendance non significative permettant de dire que les patients qui présentent un TUA sans dépendance sont plus facilement méconnus par leur médecin traitant que les patients présentant un TUA avec dépendance (p=0,16). Conclusion : l’ensemble des données récoltées montre que les patients présentant un TUA avec dépendance sont mal pris en charge par leur médecin traitant, mais surtout que les patients présentant un TUA sans dépendance sont méconnus par leur médecin généraliste, et donc moins bien pris en charge. Cependant, le fait d’informer le médecin traitant sur le TUA de son patient permet de noter la CDA dans le dossier et d’aborder le sujet alcool avec son patient.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [71 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02269929
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Friday, August 23, 2019 - 2:08:47 PM
Last modification on : Sunday, September 8, 2019 - 1:12:03 AM
Long-term archiving on: : Friday, January 10, 2020 - 5:16:54 AM

File

Lhoest Kamel. Thèse d'exercic...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02269929, version 1

Collections

Citation

Kamel Lhoest. Devenir d'une information médicale sur les troubles liés à l'usage d'alcool, donnée au médecin traitant. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02269929⟩

Share

Metrics

Record views

70

Files downloads

235