Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Efficacité de la préoxygénation aux urgences : étude observationnelle

Résumé : La préoxygénation permet d’augmenter les réserves en oxygène de l’organisme. Elle peut être réalisée par différentes méthodes et doit précéder systématiquement toute intubation. Sa durée doit être d’au moins 3 minutes. La fraction expirée en O2 (FeO2) permet de monitorer l’efficacité de la préoxygénation. Celle-ci est dite efficace quand la FeO2 > 90%. L’intubation en urgences présente un taux de complication élevé, favorisé par un défaut de préoxygénation. Peu d’études s’intéressent à la préoxygénation aux urgences. L’objectif de cette étude est de déterminer si la durée de préoxygénation recommandée est suffisante pour obtenir une préoxygénation efficace, pour les patients intubés aux urgences. Méthodes : dans cette étude prospective, observationnelle, étaient inclus les patients majeurs ayant bénéficié d'une intubation, selon le protocole d'intubation séquence rapide, aux urgences du CHU de Montpellier. Les patients étaient préoxygénés soit par utilisation d’un ballon autoremplisseur relié à un masque facial soit par ventilation non invasive avec pression expiratoire positive. Le critère de jugement principal était la proportion de patient avec une préoxygénation efficace (FeO2 > 90%) à 3 minutes de préoxygénation. Les critères de jugements secondaires étaient triples : déterminer la durée médiane de préoxygénation pour atteindre une FeO2 > 90%, les facteurs de risques associés à une préoxygénation non efficace à 3 minutes et le taux de complication en fonction de l'efficacité de la préoxygénation. Résultats : entre mars 2016 et juillet 2020, 82 patients ont été recrutés, 36 ont pu être analysés. 50% des patients présentaient une FeO2 > 90% après 3 minutes de préoxygénation. La durée médiane de préoxygénation pour obtenir une FeO2 > 90% était de 3.5 [1.8 ; 5] minutes. Elle était de 1.5 [0 ; 2] minutes pour les patients avec FeO2 > 90% à 3 minutes de préoxygénation contre 5 [4.3 ; 7] minutes pour les patients avec FeO2 ≤ 90% à 3 minutes de préoxygénation. Aucun facteur de risque influençant l'efficacité de la préoxygénation n'a été mis en évidence. 42% des patients ont présenté au moins une complication. Aucune différence significative n'a été retrouvée concernant le taux de complication en fonction de l'efficacité de la préoxygénation. Conclusion : la durée de préoxygénation recommandée semble insuffisante pour la moitié des patients de notre étude, dans le cadre spécifique de l’urgence. Pour cette sous population, une préoxygénation prolongée pourrait être nécessaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03232524
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, May 21, 2021 - 4:51:05 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:02 PM
Long-term archiving on: : Sunday, August 22, 2021 - 6:58:47 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2031-05-21

Please log in to resquest access to the document

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03232524, version 1

Collections

Citation

William Cohen. Efficacité de la préoxygénation aux urgences : étude observationnelle. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03232524⟩

Share

Metrics

Record views

62