Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Promiscuité poreuse et porosité diégétique dans le conte de fées au XVIIIe siècle

Résumé : Il était une fois le conte de fées. Formule il me semble appropriée pour commencer un mémoire sur le sujet. De ce mouvement littéraire qui a profondément marqué le XVIIIe siècle ainsi que la façon d'écrire de l'époque, il ne nous reste que les réminiscences édulcorées des contes de Perrault ou de ma mère l'Oye – ce qui revient au même. Pourtant, cette mode, qui s'est constituée en véritable genre, a duré prés de soixante-dix ans et peut s'enorgueillir d'une production plus qu'honnête. Commençons déjà par un léger état des lieux afin de savoir dans quelles eaux nous jetons nos ancres. Le conte de fées comme genre littéraire, Jean-Paul Sermain en a fait une excellente et claire rétrospective, qui fait non seulement la genèse du genre mais qui se penche également sur ses poétiques, ses interrogations et ses tenants et aboutissants, le tout sans aucune prétention exhaustive. Il serait en effet bien téméraire de vouloir affirmer connaître dans son entier un genre qui aujourd'hui encore garde une certaine part de son mystère. Raison sans doute pour laquelle il continue de nous fasciner.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00450296
Contributor : Lettres Et Arts Uga - Bibliothèque Bulles <>
Submitted on : Tuesday, January 26, 2010 - 10:22:11 AM
Last modification on : Thursday, February 28, 2019 - 1:28:53 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, November 30, 2016 - 11:41:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00450296, version 1

Citation

Maximin Marchand. Promiscuité poreuse et porosité diégétique dans le conte de fées au XVIIIe siècle. Littératures. 2009. ⟨dumas-00450296⟩

Share

Metrics

Record views

1244

Files downloads

1772