Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les dolmens à section trapézoïdale des Causses et des Gorges de l'Hérault : approche comparative des architectures et des mobiliers

Résumé : Les sépultures collectives du Languedoc central et oriental ont été au cœur des recherches archéologiques réalisées au cours des années 1930 à 1960 dans la région. La multiplication des découvertes depuis la seconde moitié du 19e siècle, a abouti dans cet intervalle aux premiers inventaires exhaustifs des sépultures en dalles et à la rédaction de plusieurs synthèses sur le sujet. Cette période fut la plus active au niveau de la fouille et de la publication de sépultures collectives. Par la suite, à partir des années 1980, dans les régions calcaires des petits et des Grands Causses du Languedoc, l'intérêt porté à ces sépultures va s'affaiblir avec le retrait des archéologues de la génération précédente ; l'accès étant rendu difficile par la fermeture de la végétation suite à la déprise agricole et par le relief chaotique. La nécessité de dépasser le cadre typologique trop rigide et le flou des connaissances sur la fin du Néolithique et l'évolution des modes sépulcraux, nous ont décidé à revenir sur l'étude des sépultures collectives. L'identification des pratiques funéraires, et de leur modification au cours du temps, nous est apparue essentielle à une meilleure vision des transformations sociales qui affectent cette période. Le but de cette étude a été l'analyse du phénomène mégalithique, comme culture matérielle des populations du Néolithique final. L'état très inégal de la documentation et les lacunes sérieuses dans la connaissance de beaucoup de sites, nous ont amené à visiter un grand nombre de monuments. Nous avons pu ainsi apporter des données nouvelles relatives à la description systématiques des sépultures et à la recherche de détails architecturaux. Ces résultats ont permis l'analyse des techniques mises en œuvre au moment de la construction. Des éléments architecturaux, parfois peu connus et pour certains inédits, ont été systématiquement décris, permettant ainsi d'approcher les procédés techniques mis en place par les bâtisseurs afin d'assurer la stabilité de la structure et l'étanchéité des caveaux funéraires. Nous avons également proposé les prémices d'une nouvelle classification des sépultures collectives. Nous avons ainsi pu mettre en évidence l'existence d'une technique de construction inédite, passant par l'inclinaison volontaire des parois latérales. Cette position inclinée nous est apparue avoir un double avantage : d'une part assurer une meilleure stabilité au monument, en répartissant mieux la pression de la couverture et du tertre ; d'autre part augmenter la surface utile aux inhumations tout en réduisant la surface à couvrir à la cime des piliers et donc réduire le poids de la couverture. Nous avons pu mettre en évidence l'emploi de ce procédé sur des matériaux aussi variés que les dalles mégalithiques, la pierre sèche ou encore lors du creusement de la roche. Cette mise en œuvre s'observe aussi bien sur des dolmens de type caussenard que languedocien ou bas-rhodanien, elle existe aussi dans les hypogées et les dolmens à chambre allongée de Provence occidentale. Nos travaux sur l'orientation des sépultures ont également apporté de nouvelles données. Les orientations localement quasi systématiques des dolmens, ailleurs seulement majoritaires, localement très minoritaires, peuvent permettre de définir un épicentre géographique et des secteurs périphériques où les mélanges directionnels peuvent être interprétés indifféremment comme des différences chronologiques, culturelles, etc. L'implantation géographique de ces dolmens, dans des secteurs particulièrement difficiles à aménager suivant le dogme traditionnel, nous amène à penser qu'il s'agit bien d'une obligation cultuelle (voire culturelle) n'admettant pas, au moins à certaines époques, de transgressions. La concentration des tombes et leur pérennité pose la question de l'ancrage des communautés sur un territoire, un terroir, plus fortement ressenti qu'aux époques antérieures. Le nouveau mode de traitement des défunts, l'inhumation collective, induit un nouveau rapport à la constitution des identités individuelles et collectives qui reste à définir.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00531304
Contributor : Lampea Umr 7269 <>
Submitted on : Tuesday, November 2, 2010 - 1:10:55 PM
Last modification on : Wednesday, February 12, 2020 - 1:14:59 AM
Long-term archiving on: : Friday, December 2, 2016 - 9:06:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00531304, version 1

Collections

Citation

Florent Chateauneuf. Les dolmens à section trapézoïdale des Causses et des Gorges de l'Hérault : approche comparative des architectures et des mobiliers. Archéologie et Préhistoire. 2010. ⟨dumas-00531304⟩

Share

Metrics

Record views

566

Files downloads

2621