Utilisation de la sophrologie par les médecins généralistes‎ : une étude exploratoire - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2008

Utilisation de la sophrologie par les médecins généralistes‎ : une étude exploratoire

Abstract

Sophrology takes its roots in the 1960's and involves various techniques of relaxation and visualization. In the first place, it enables personal development but it is sometimes used for therapeutic aims. Personal drive holds a capital place. A qualitative exploratory study was carried out with helps of 8 semi-structured interviews with sophrologists-general practitioners. Our objective was to investigate the use of sophrology by sophrologists-GP. Discussions were recorded and transcribed. Data were subject to thematic analysis. The analysis of the talks shows the following results :
- Their practices are heterogeneous.
- Sophrology is a relational tool but also a therapeutic one.
- Sophrologic approach focuses the care on the patient, who, led by a sophrologist, becomes autonomous in his practice.
- This technique brings an authentic help to manage their stress and to develop a comprehensive approach of the patient.
Although sophrology has advantages for doctors, it remains difficult to use in general practice due to organisational reasons and it suffers from a lack of scientific validation. It appears fundamental to assess potentialities of this technique, by a survey witch analyses its effects on patients. Also, a qualitative study could be suggested to explore features of the relationship between patients and sophrologist-doctors.
La sophrologie prend ses racines au début des années 1960 et s'inspire de différentes techniques de relaxation et de visualisation. Elle vise le développement personnel mais s'applique également à des fins thérapeutiques. L'entraînement personnel tient une place capitale. Une étude qualitative exploratoire a été réalisée à l'aide de 8 entretiens semi-dirigés de médecins généralistes-sophrologues. Son objectif était de déterminer leurs modes d'utilisation de la sophrologie. Les entretiens ont été enregistrés, retranscrits, analysés et hiérarchisés par thèmes. L'analyse des entretiens montre les résultats suivants :
- Les pratiques sont hétérogènes.
- La sophrologie offre un outil relationnel, elle est un des modes possibles de prise en charge thérapeutique.
- La relation sophrologique centre les soins sur le patient qui, sous la direction du sophrologue, devient autonome dans sa pratique de la technique apprise avec son médecin.
- Cette technique permet aux médecins de mieux gérer leur stress et par son approche globale, de mieux appréhender leurs patients.
Bien que la sophrologie présente des avantages pour les médecins rencontrés, elle s'avère difficile à utiliser en médecine générale pour des raisons matérielles. Par ailleurs, elle souffre d'un manque de validité scientifique. Il paraît fondamental d'évaluer les potentialités de cette technique par une étude analysant ses effets thérapeutiques sur les patients. Une étude qualitative pourrait aussi être proposée pour explorer les particularités de la relation des médecins sophrologues à leurs patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
2008GRE15098_maruejouls_anne_0_D_.pdf (2.25 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00638461 , version 1 (04-11-2011)

Identifiers

Cite

Anne Maruéjouls. Utilisation de la sophrologie par les médecins généralistes‎ : une étude exploratoire. Médecine humaine et pathologie. 2008. ⟨dumas-00638461⟩
765 View
18294 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More