Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La césarienne programmée entre 37 SA et 39 SA : conséquences sur l'adaptation respiratoire du nouveau-né‎. Étude comparative cas/témoins

Résumé : Les césariennes sont en constante augmentation en France. Elles ne sont pas anodines pour le nouveau-né, surtout lorsqu'elles sont réalisées avant travail. Notre étude comparative cas-témoins a pour but d'identifier les conséquences néonatales des césariennes programmées. Il s'agit d'une étude unicentrique réalisée au Centre Hospitalier Universitaire de Rouen. La césarienne programmée est plus à risque de troubles de résorption que les accouchements voie basse (OR = 19,60 ; IC 95% [3,31 - 116,07]). Seuls les enfants nés par césarienne (7%) ont été hospitalisés pour leur pathologie respiratoire en néonatalogie pour une durée moyenne de trois jours. Elle a pour conséquence une séparation mère-enfant précoce perturbant la relation mère-enfant comme en témoignent les difficultés de mise en place de l'alimentation et le plus faible taux d'allaitement maternel (OR = 0,43 ; IC 95% [0,24 = 0,74]). Enfin, nous discutons l'intérêt d'une corticothérapie prophylactique précédant une césarienne programmée en nous appuyant sur les études de P. Stutchfield et de A. Sotiriadis.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00653857
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, December 20, 2011 - 2:23:09 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 21, 2012 - 2:40:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00653857, version 1

Citation

Sarah Toubeau. La césarienne programmée entre 37 SA et 39 SA : conséquences sur l'adaptation respiratoire du nouveau-né‎. Étude comparative cas/témoins. Gynécologie et obstétrique. 2011. ⟨dumas-00653857⟩

Share

Metrics

Record views

785

Files downloads

3994