"Les comorbidités et traitements à visée cardiovasculaire sont les principaux facteurs prédictifs de mortalité chez les obèses hypercapniques traités à long terme par ventilation non invasive"‎ = "Comorbidities and intake of cardiovascular medications are the best predictors of mortality in patients with obesity-associated hypoventilation treated with long-term non-invasive ventilation" - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

"Les comorbidités et traitements à visée cardiovasculaire sont les principaux facteurs prédictifs de mortalité chez les obèses hypercapniques traités à long terme par ventilation non invasive"‎ = "Comorbidities and intake of cardiovascular medications are the best predictors of mortality in patients with obesity-associated hypoventilation treated with long-term non-invasive ventilation"

Benoît Burel
  • Function : Author
  • PersonId : 922414

Abstract

Background: The higher mortality rate in patients with obesity-associated hypoventilation is a strong rationale for long term non-invasive ventilation (NIV). The impact of co-morbidities, their medications and NIV compliance on survival of these patients remain largely unexplored. Methods: Observational cohort of hypercapnic obese initiated on NIV between March 2003 and July 2008. Anthropometric measurements, pulmonary function tests, blood gazes, nocturnal SpO2 indices, co-morbidities, medications, conditions of NIV initiation and NIV compliance from built-in counters of devices were used as covariates. Survival curves were estimated by the Kaplan-Meier method. Univariate and multivariate Cox models allowed estimating predictive factors of mortality. Results: One hundred and seven patients (56% women) in whom NIV was initiated in acute conditions in 36% were followed during 43±14 months. The 1-, 2-, 3-years survival rates were 99%, 94%, and 89% respectively. In univariate analysis, death was associated with older age (>61 years), low FEV1 (<66% predicted value), male gender, BMI*Time, concomitant COPD, initiation of NIV in acute condition, use of inhaled corticosteroids, ß-blockers, non-thiazide diuretics, angiotensin-converting-enzyme inhibitors and combination of cardiovascular drugs (one diuretic and at least one other cardiovascular agent). In multivariate analysis, combination of cardiovascular agents was the only factor independently associated with higher risk of death (HR= 5.3; 95% CI: 1.18; 23.9). Female gender was associated with lower risk of death. Conclusion: Cardiovascular comorbidities represent the main factor predicting mortality in NIV-treated hypercapnic obese. In this population, NIV should be used among a combination of treatment modalities allowing a reduction in cardiovascular risk.
Rationnel : Les études observationnelles suggèrent que la morbi-mortalité cardiovasculaire est augmentée chez les patients obèses atteints d'insuffisance respiratoire chronique. La ventilation non-invasive nocturne (VNI) au long cours améliore la survie de ces patients hypercapniques. Cependant, les facteurs prédictifs de mortalité de ces patients traités par VNI ne sont pas complètement identifiés, notamment l'influence des différentes comorbidités, des traitements médicaux et de l'observance à la ventilation non invasive. Méthodes : Analyse rétrospective d'une cohorte de patients obèses hypercapniques appareillés par VNI entre janvier 2003 et juillet 2008. Les patients inclus étaient sélectionnés à partir de la base de données d'un des principaux prestataires médico-techniques de la région Grenobloise. Ils provenaient de 5 centres hospitaliers différents. Les médecins qui avaient prescrit le traitement par VNI étaient contactés. Après avoir obtenu leur accord, un investigateur (B.B) analysait le dossier médical du patient. Les paramètres recueillis et analysés étaient les données anthropométriques, respiratoires diurnes et nocturnes, les antécédents médicaux, le traitement médical précédant la mise en place de la VNI, les conditions de mise en route de la VNI (au décours d'une insuffisance respiratoire aiguë ou en état stable) ainsi que l'observance au traitement. Celle-ci était estimée avec la médiane des durées d'utilisation quotidienne. Le statut vivant ou décédé était renseigné par le prestataire ou le médecin traitant du patient. La survie était estimée par la méthode de Kaplan-Meier. La relation entre chaque variable recueillie et la survie était testée par un modèle de Cox univarié. Chaque variable univariée qui était liée à la survie (seuil p<0.2) était inclue dans un modèle de Cox multivarié. Résultats : 107 patients (56% de femmes) étaient inclus dans l'étude. La VNI était mis en place durant une phase d'insuffisance respiratoire aiguë nécessitant une hospitalisation pour 36% des patients. La durée moyenne de suivi était de 43 ± 14 mois. Les probabilités de survie à 1, 2 et 3 ans étaient respectivement de 99%, 94% et 89%. Quinze pour cents des patients étaient désappareillés pour cause d'inobservance ou de mauvaise tolérance. Il existait une grande proportion de patients avec des facteurs de risque cardiovasculaires comme l'hypertension artérielle (81%), le diabète (36%), la dyslipidémie (41%) et le tabagisme (51%). Dans l'analyse uni-variée, les facteurs prédictifs de mortalité étaient l'âge (supérieur à 61 ans), la valeur du VEMS (inférieur à 66% de la théorique), le sexe masculin, une BPCO associée, le traitement par corticostéroïdes inhalés, l'initiation du traitement lors d'une décompensation respiratoire aiguë et une combinaison de traitement à visée cardiovasculaire¹. L'index de masse corporelle (> 39.4 kg.m-2) était un facteur de meilleur pronostic après 24 mois de suivi. L'observance du traitement n'avait pas d'influence sur la survie à long terme. En analyse multivariée, seule la combinaison de traitement à visée cardiovasculaire était associée à la mortalité. Inversement, le genre féminin était un facteur de meilleur pronostic. Conclusion : Cette étude montre que les comorbidités cardiovasculaires sont les principaux facteurs prédictifs de mortalité chez les patients obèses hypercapniques traités par VNI au long cours. Cela souligne que le traitement par VNI nocturne doit être associé chez ces patients à d'autres modalités de traitement comme l'activité physique ou les programmes de réhabilitation pour réduire le risque cardiovasculaire.
¹ : Incluant un diurétique et un autre traitement parmi Bétabloquant, Antagoniste des Récepteurs de l'Angiotensine II (ARA 2), Inhibiteur de l'Enzyme de Conversion (IEC), Calcium Bloquant.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15014_burel_benoit_1_D_.pdf (2.25 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00679903 , version 1 (16-03-2012)

Identifiers

Cite

Benoît Burel. "Les comorbidités et traitements à visée cardiovasculaire sont les principaux facteurs prédictifs de mortalité chez les obèses hypercapniques traités à long terme par ventilation non invasive"‎ = "Comorbidities and intake of cardiovascular medications are the best predictors of mortality in patients with obesity-associated hypoventilation treated with long-term non-invasive ventilation". Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00679903⟩
111 View
296 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More