Effet de l'Hydroxyéthylamidon 6% 130/0,4 sur la fonction rénale après chirurgie cardiaque - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Effet de l'Hydroxyéthylamidon 6% 130/0,4 sur la fonction rénale après chirurgie cardiaque

Abstract

Background: Acute renal failure (ARF) following cardiac surgery is a severe complication, associated with significant morbidity and mortality. The renal impact of hydroxyethylstarch (HES) is at present controversial. We evaluated retrospectively the renal risk of using HES 6% 130/0,4 (Voluven®, Fresenius-Kabi, Germany) in a cohort of 597 adult patients who underwent cardiac surgery. Methods: We studied all patients who underwent cardiac surgery from January 2008 to March 2009. We recorded the perioperative risk factors of ARF and the volume of HES administered until the end of the first postoperative day. Renal dysfunction was defined by a rise of 50% in creatinine within three days following surgery or the need of renal replacement therapy. Multivariate analysis was performed using logistic regression model to isolate the independent effect of HES on renal function. Using a propensity score, we matched two groups of patients, exposed and unexposed to a dose equal or greater than 15 ml/kg of HES. We compared the rates of creatinine between those two groups until the 10th day following surgery. Results: ARF developed in 61 patients (10.2%). Risk factors identified in univariate analysis were age, diuretic use, preoperative creatinine rate, left ventricular ejection fraction, valvular surgery, duration of surgical times, postoperative vasopressor or inotrope support, transfusion and emergent procedures. Patients with ARF received 15 ± 11 ml/kg of HES compared to 9 ± 3 ml/kg in patients without ARF (p<0,0001). The rates of creatinine in the two groups matched using a propensity score were similar until the 10th postoperative day. We did not find HES as an independent risk factor of ARF in multivariate analysis. Conclusion: In our study, HES 6% 130/0,4 is not an independent risk factor of ARF following cardiac surgery.
Introduction : L'insuffisance rénale aiguë (IRA) est une complication fréquente en chirurgie cardiaque, associée à une morbidité et une mortalité importante. L'impact des hydroxyéthylamidons (HEA) sur la fonction rénale est actuellement très discuté. Nous avons évalué, rétrospectivement, le risque d'IRA après emploi d'HEA 6% 130/0,4 (Voluven®, Fresenius-Kabi, Allemagne) parmi une cohorte de 597 patients de chirurgie cardiaque. Matériel et Méthode: Tous les patients ayant bénéficié d'une chirurgie cardiaque de janvier 2008 à mars 2009 ont été inclus dans notre étude. Ont été collectés les facteurs de risque péri-opératoires d'IRA et le volume total d'HEA reçu jusqu'au premier jour postopératoire inclus. La défaillance rénale était définie par une augmentation d'au moins 50% de la créatininémie jusqu'au 3e jour suivant la chirurgie ou la nécessité de recours à la dialyse. Une analyse par régression logistique a été faite de manière à isoler l'effet indépendant des HEA sur la fonction rénale. En utilisant un score de propension, deux groupes de patients comparables, exposés ou non à plus de 15 ml/kg d'HEA, ont été définis. L'évolution des taux de créatininémie jusqu'au 10ème jour postopératoire a été comparée dans ces deux groupes. Résultats : 61 patients (10,2%) ont développé une IRA. Les facteurs de risque d'IRA retrouvés après analyse uni variée sont l'âge, le traitement par diurétique, la créatininémie préopératoire, la fraction d'éjection du ventricule gauche, une chirurgie valvulaire, la durée des différents temps chirurgicaux, l'emploi en postopératoire de vasopresseur et d'inotrope, la transfusion et la chirurgie en urgence. Les patients développant une IRA reçoivent 15 ± 11 ml/kg d'HEA, ceux ne développant pas d'IRA 9 ± 3 mL/kg (p<0.0001). Les taux de créatininémie dans les 2 groupes ajustés selon un score de propension étaient similaires jusqu'au 10e jour postopératoire. Après analyse multivariée, l'HEA n'est pas un facteur de risque indépendant d'IRA. Conclusion : Dans notre étude, l'utilisation de l'HEA 6% 130/0,4 n'est pas un facteur de risque indépendant d'IRA après chirurgie cardiaque.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15034_boully-courtiol_evodie_1_D_.pdf (798.59 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00693306 , version 1 (02-05-2012)

Identifiers

Cite

Evodie Boully-Courtiol. Effet de l'Hydroxyéthylamidon 6% 130/0,4 sur la fonction rénale après chirurgie cardiaque. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00693306⟩
102 View
269 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More