Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La recommandation d'une limitation à 4 semaines du traitement par un hypnotique est-elle respectée en médecine de ville ?

Résumé : Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les troubles du sommeil occupent le 5e rang des médicaments les plus vendus en France. La règlementation actuelle stipule qu'un patient ne peut bénéficier d'une prescription supérieure à quatre semaines. Cette étude rapporte 866 patients traités au cours de l'année 2011 ayant bénéficié d'une prescription des deux hypnotiques les plus fréquemment dispensés : Zolpidem (Stilnox®) ou Zopiclone (Imovane®) et une benzodiazépine utilisée comme hypnotique : Lormetazepam (Noctamide®). Cette population de Haute-Normandie est pour partie semi-urbaine et pour l'autre rurale. Nous nous efforçons de rapporter si cette règle de prescription est bien appliquée et nous concluons à un respect partiel de celle-ci. À l'occasion de cet exposé, nous faisons un rappel sur la physiologie du sommeil, l'insomnie, et expliquons l'intérêt d'une telle règlementation.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00734311
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, September 21, 2012 - 1:44:21 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Saturday, December 22, 2012 - 3:37:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00734311, version 1

Citation

Guillaume Mabilais. La recommandation d'une limitation à 4 semaines du traitement par un hypnotique est-elle respectée en médecine de ville ?. Sciences pharmaceutiques. 2012. ⟨dumas-00734311⟩

Share

Metrics

Record views

230

Files downloads

467