Prise en charge des syndromes inflammatoires inexpliqués en médecine générale‎ : enquête pratique auprès de 80 généralistes de Haute-Savoie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Prise en charge des syndromes inflammatoires inexpliqués en médecine générale‎ : enquête pratique auprès de 80 généralistes de Haute-Savoie

Abstract

The inflammation of unknown origin (IUO) is defined by the persistence of serum CRP levels greater than 10 mg / l, for at least 3 weeks, with no clinically identified cause after a thorough interview and clinical examination, and no guidance provided by biological and radiological tests. It seemed important to us to qualitatively study the diagnostic approach of a GP in front of IUO. We wanted to know if their approach follows the recommendations, as found in the bibliography; and how they passe the relay to the specialist. 80 GPs responded to our questionnaire in October 2011. Our study shows that GPs manage few consultations for this reason, and they sometimes feel difficulty in this situation. Two doctors in five spontaneously mention the three major etiological frameworks - infections, systemic diseases, cancers. Almost half of doctors suggest temporal arteritis in patients over 50 years. When the general practitioner researches the cause, he prescribes the laboratory tests advisable: full blood count, the serum protein elestrophoresis, the transaminases, and the creatinine, But he often omits to prescribe the urine culture, and omits systematically the blood cultures. Chest radiography and abdominal ultrasound are almost always prescribed. But chest abdominal and pelvic CAT-scan is done only in 50% of cases. The specialist advice is sought in 100% of cases, but often too late. It seems that the management of these patients, and town-hospital network, could be improved by offering to GPs a decision tree, with the direct call number of the referring internist or specialist from the nearest hospital. This tree could be the subject of a new thesis.
Le syndrome inflammatoire inexpliqué (SII) est défini par la persistance d'une CRP supérieure à 10 mg/l, pendant au moins 3 semaines, sans qu'aucun point d'appel ne se dégage après un interrogatoire et un examen clinique rigoureux, et après un bilan biologique et radiologique de 1re intention. Il nous a paru important d'étudier qualitativement la démarche diagnostique du médecin généraliste face à un SII pour voir si cette démarche est conforme aux recommandations de la littérature récente, et voir comment le relai au spécialiste se passe. 80 médecins ont ainsi répondu à notre questionnaire en octobre 2011. Notre étude montre que peu confrontés à ce motif de consultation, ils se sentent parfois en difficulté dans cette démarche. 2 médecins sur 5 connaissent les 3 grands cadres étiologiques - infections, maladies de système, cancers. La 1/2 des médecins évoquent la maladie de Horton chez les plus de 50 ans. Concernant le bilan étiologique, les médecins généralistes demandent bien la NFS, l'EPS, le bilan hépatique, le ionogramme, mais omettent fréquemment l'ECBU, et les hémocultures. La radiographie pulmonaire et l'échographie abdominale sont presque toujours prescrites mais le scanner thoraco-abdomino-pelvien dans seulement 50% des cas. Le spécialiste est sollicité dans 100% des cas, mais après un délai souvent trop long. Il nous semble que la prise en charge de ces patients et le réseau ville-hôpital pourraient être améliorés en proposant un arbre décisionnel accompagné du numéro d'appel direct du spécialiste référent de l'hôpital le plus proche. L'élaboration de ce support pourrait faire l'objet d'un nouveau travail de thèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15083_chappuis_daniele_1_D_.pdf (1.36 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00740803 , version 1 (11-10-2012)

Identifiers

Cite

Danièle Chappuis. Prise en charge des syndromes inflammatoires inexpliqués en médecine générale‎ : enquête pratique auprès de 80 généralistes de Haute-Savoie. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00740803⟩
767 View
12825 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More