Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les demandes de rapprochements mère-enfant dans le sillon alpin en 2010‎ : étude descriptive rétrospective multicentrique des hébergements et de leur impact économique

Résumé : Contexte : Des réseaux de soins périnatals ont été mis en place en France pour améliorer les transferts et diminuer la morbidité néonatale, y compris dans la région Rhône-Alpes. Même si les transferts in utéro sont privilégiés, de nombreux transferts néonatals ont encore lieu dans l'urgence. Objectifs : Évaluer le taux de demandes de RME acceptées dans les maternités de niveau II et III des réseaux RP2S et RPAI en 2010, identifier les types d'hébergements et la durée de l'hébergement des mères ayant fait une demande de RME, acceptée ou non, et évaluer les contraintes de distance et l'impact financier subis par ces mères pour se rendre auprès de leur enfant maintenu en hospitalisation après leur retour à domicile. Méthode : étude descriptive rétrospective multicentrique de 227 demandes de RME dans neuf établissements du RPAI et du RP2S en 2010. Résultats : le taux de demandes de RME acceptées dans les maternités du sillon alpin était de 66% en 2010. Il était de 77% pour le réseau RP2S et 53% pour le réseau RPAI. Dans 64% des cas, la cause de refus des RME était due à un manque de place. La médiane de la durée de séjour des mères rapprochées était de 5 jours après le rapprochement et de 6 jours pour la durée totale de leur hospitalisation. Le taux d'enfants restés hospitalisés après le retour à domicile de leur mère était de 41%. Pour rendre visite à leur enfant hospitalisé, 50% des mères ont parcouru au moins 72 km dans le sillon alpin, et le coût moyen des transports pour les familles vers le service d'hospitalisation de l'enfant était de 22 € par jour et de 132 € pour la durée de l'hospitalisation de l'enfant après la sortie de maternité de la mère (RME accepté ou refusé). Trente mères ont été hébergées à proximité de leur enfant après leur sortie de maternité dans un logement extra hospitalier dont la moitié avait vu leur demande de RME refusée. Trois maternités pouvaient proposer des logements extrahospitaliers. Dans ces logements, la médiane de la durée de séjour était de 13 jours, 16 jours lors d'un RME accepté et 4 jours lors d'un RME refusé. Conclusion : les résultats montrent une différence dans le taux d'acceptation des demandes de RME acceptées dans les maternités de niveau II et III des réseaux RP2S et RPAI en 2010. Le sillon alpin a une grande variabilité géographique et l'éloignement des familles du service où leur enfant est hospitalisé, est contraignant sur un plan moral, matériel et financier pour les familles. Les deux réseaux ont besoin de développer des logements extra hospitaliers.
Complete list of metadata

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00743714
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Friday, October 19, 2012 - 5:11:35 PM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:17 AM
Long-term archiving on: : Sunday, January 20, 2013 - 3:45:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00743714, version 1

Citation

Stéphanie Pellicier. Les demandes de rapprochements mère-enfant dans le sillon alpin en 2010‎ : étude descriptive rétrospective multicentrique des hébergements et de leur impact économique. Gynécologie et obstétrique. 2012. ⟨dumas-00743714⟩

Share

Metrics

Record views

138

Files downloads

981