Imagerie par résonance magnétique des ruptures du ligament croisé antérieur : apport de la séquence axiale oblique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Imagerie par résonance magnétique des ruptures du ligament croisé antérieur : apport de la séquence axiale oblique

Abstract

Objectif : Déterminer l'apport de la séquence axiale oblique dans l'étude du ligament croisé antérieur (LCA) en imagerie par résonance magnétique (IRM). Méthode : Les images 1RM de 67 patients (50 hommes, 17 femmes) ayant bénéficié d'une arthroscopie au CHU de Rouen entre juin 2010 et décembre 2011, ont été relues rétrospectivement et indépendamment par 2 radiologues musculo-squelettiques (1 junior, 1 senior) selon 2 protocoles : séquences classiques 3 plans DP fat sat (protocole 1), séquences classiques plus une séquence axiale oblique DP perpendiculaire à l'axe du LCA (protocole 2). Les ligaments croisés antérieurs étaient classés en 3 groupes : rupture complète, rupture partielle, ligament normal. Les sensibilités et spécificités pour chaque protocole et chaque lecteur ont été calculées, avec l'arthroscopie comme référence. Des courbes ROC ont été déterminées et les aires sous la courbe comparées selon la méthode de DeLong. Les corrélations inter-observateurs et intra-observateur ont été déterminées par le calcul de coefficients de kappa. Résultats : L'arthroscopie a trouvé 37 ruptures complètes de LCA (55,2%), 3 ruptures partielles (4,5%) et 27 LCA normaux (40,3%). Les sensibilités étaient, respectivement pour les lecteurs senior et junior, de 65.91/79.55 pour le protocole 1, et de 81,82/81,82 pour le protocole 2. Les spécificités étaient respectivement pour les lecteurs senior et junior de 95,67/78,26 pour le protocole 1 et de 91,3/ 95,65 pour le protocole 2. Pour les deux lecteurs, les aires sous la courbe ROC du protocole 2 étaient supérieures à celles du protocole 1. La différence atteint la significativité statistique pour le lecteur junior (p = 0,02), mais pas pour le lecteur senior (p=0,22). La reproductibilité d'évaluation du statut du LCA était bonne pour le protocole 1 (k=0,707), excellente pour le protocole 2 (k = 0,849). La reproductibilité intra-observateur pour l'évaluation du statut du LCA avec le protocole 2 était excellente (k=0,88). Conclusion : Le protocole incluant la séquence axiale oblique perpendiculaire au LCA améliore les performances diagnostiques de l'IRM pour l'évaluation du LCA ainsi que sa reproductibilité. L'apport diagnostique semble particulièrement marqué pour un lecteur junior. Niveau de preuve : Etude rétrospective sur des patients consécutifs. Niveau III.
Fichier principal
Vignette du fichier
Long_Stephane.pdf (3.91 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00745739 , version 1 (26-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00745739 , version 1

Cite

Stéphane Long. Imagerie par résonance magnétique des ruptures du ligament croisé antérieur : apport de la séquence axiale oblique. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00745739⟩
124 View
2432 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More