Étude longitudinale des rhumatismes inclassés issus d'une cohorte de rhumatismes inflammatoires tout débutants (cohorte VErA) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Étude longitudinale des rhumatismes inclassés issus d'une cohorte de rhumatismes inflammatoires tout débutants (cohorte VErA)

Abstract

Objectifs : 1) Décrire la population de rhumatismes inclassés (RI) à l'issue de la visite d'inclusion et après 1 an. 2) Identifier des facteurs prédictifs du maintien du statut de RI. 3) Déterminer un délai à partir duquel il est inutile d'essayer de classer un RI. Patients et méthodes : La cohorte VErA est constituée de 312 patients présentant un rhumatisme débutant, suivis pendant 10 ans. Les RI ont été définis selon 2 approches : "académique" : impossibilité de classer le rhumatisme selon les critères officiels ; "pragmatique" : n'étaient plus considérés comme inclassés les patients avec une hésitation diagnostique sans impact thérapeutique. Une analyse de la survie du statut de RI a été effectuée. Résultats : Les RI avaient un rhumatisme moins sévère que les autres rhumatismes qui se traduisait par un plus faible nombre d'articulations atteintes, un dérouillage matinal plus court et un DAS moins élevé. Ils avaient également un facteur rhumatoïde et des anticorps anti-CCP-2 significativement plus bas que les autres rhumatismes. Les facteurs prédictifs à l'inclusion du maintien du statut de RI selon l'approche "académique" étaient : anti-CCP-2 > 3 fois la normale (Hazard Ratio (HR)=3,01, p<0,001) ; douleur des seuls membres inférieurs (HR=0,24 ; p=0,017) ; selon l'approche "pragmatique" : dérouillage matinal > 60' (HR=1,64, p=0,002) ; nombre d'articulations douloureuses > médiane (HR=1,62 ; p=0,003) ; arthrites des membres supérieurs (HR=2,67 ; p=0,023) ; atteinte des membres supérieurs et inférieurs (HR=1,44 ; p=0,047) ; arthrite des petites articulations (HR=0,17 ; p<0,001) et atteinte des petites et des grosses articulations (HR=0,57 ; p=0,002). Les facteurs prédictifs à 1 an du début des symptômes selon la méthode "académique" étaient : DAS > médiane (HR=3,45, p<0,001), psoriasis cutané (HR=2,85 ; p=0,009), CTX-I > médiane (HR=0,58 ; p=0,046) et atteinte des petites et des grosses articulations (HR=0,38 ; p=0,006) selon le filtre "pragmatique" : DAS > 3,7 (HR=3,19, p=0,014), isotype IgG du facteur rhumatoïde > médiane (HR=1,86 ; p=0,019), atteinte des petites articulations (HR=0,35 ; p=0,033). L'inventaire des diagnostics portés en fonction du temps montre qu'après 6 années d'évolution, seuls 3 patients ont perdu le statut de RI. Conclusion : Les RI se distinguent des RC par un niveau d'activité plus faible. Les facteurs prédictifs du maintien du statut de RI sont en rapport avec une activité ou une sévérité moins importante du rhumatisme. Il paraît inutile d'essayer de classer un rhumatisme après 6 ans d'évolution.
Fichier principal
Vignette du fichier
Avenel_Gilles.pdf (948.95 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00745751 , version 1 (26-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00745751 , version 1

Cite

Gilles Avenel. Étude longitudinale des rhumatismes inclassés issus d'une cohorte de rhumatismes inflammatoires tout débutants (cohorte VErA). Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00745751⟩
927 View
892 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More