Vaccination contre les infections à papillomavirus humains‎ : pratique et difficultés des médecins généralistes isérois - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2009

Vaccination contre les infections à papillomavirus humains‎ : pratique et difficultés des médecins généralistes isérois

Abstract

The HPV vaccination, recommended in France since March 2007 for girls aged 14, or aged between 15 and 23 and sexually active for a year or less, plays its part in the prevention of cervical cancer. On the first anniversary since Social Security started reimbursing the quadrivalent vaccine, we have conducted an observatory study on a randomly selected sample of 500 general practitioners (GP) amongst the 1 200 who are practicing in the Isère department. The aim of the study was to evaluate the modalities and difficulties encountered when offering the vaccine to patients. Data from 278 questionnaires was analyzed. The majority of GPs have accepted this new vaccination. It is most frequently offered by GPs aged 40 or less, or by GPs practicing general medicine only, during consultations regarding vaccine boosters or gynecological problems. The proportion of GPs who prescribe the vaccine to patients outside of the targeted population is high : 44% having prescribed it to women aged 23 or more and 68% to women aged between 15 and 23 and sexually active for more than a year. Only 60% of GPs systematically deliver the information on the necessity of Papanicolaou test when offering the vaccine, women GPs doing so more frequently than men GPs. Only 52% of them enquire systematically about the date of first sexual experience, as recommended by the Haut Conseil de la santé publique. These recommendations are better followed by GPs aged 40 or less. Fear of patients and their family for a new vaccine is the main reason for its rejection. It is necessary to further train GPs on the modalities of this vaccination to obtain a wider vaccination cover that is in line with recommendations.
La vaccination anti-HPV, recommandée en France depuis mars 2007 chez les jeunes filles de 14 ans et de 15-23 ans dans leur 1re année de vie sexuelle, intervient dans le cadre de la prévention des cancers du col utérin. Un an après le remboursement du vaccin quadrivalent, nous avons réalisé une étude observationnelle auprès d'un échantillon aléatoire de 500 médecins généralistes parmi les 1200 de l'Isère. Les objectifs de l'enquête étaient l'évaluation des modalités de proposition de la vaccination anti-HPV et de ses difficultés. Les données de 278 questionnaires ont été analysées. Les médecins généralistes ont majoritairement accepté cette nouvelle vaccination. Elle est plus fréquemment proposée par les médecins de moins de 40 ans et n'ayant pas d'exercice particulier, notamment au cours de consultations pour rappel vaccinal ou problèmes gynécologiques. Le nombre de médecins prescrivant la vaccination hors indications est élevé : 44% l'ont déjà prescrit chez les plus de 23 ans et 68% chez les 15-23 ans mais ayant des rapports sexuels depuis plus d'un an. Seulement 60% des généralistes délivrent systématiquement l'information sur la nécessité de réaliser des frottis de dépistage lors de la proposition du vaccin, les femmes la réalisant plus fréquemment que les hommes. Ils ne sont que 52% à se renseigner systématiquement sur le début de la vie sexuelle, comme le recommande l'HAS. La peur des patientes et de leur famille face à un nouveau vaccin est le motif principal d'absence de réalisation de la vaccination. Il faut poursuivre la formation des généralistes sur les modalités de vaccination pour obtenir une couverture vaccinale plus large et conforme aux recommandations.
Fichier principal
Vignette du fichier
2009GRE15006_barjhoux_aurelie_1_glatigny_sandrine_1_D_.pdf (1.51 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00784621 , version 1 (25-02-2013)

Identifiers

Cite

Aurélie Barjhoux, Sandrine Glatigny. Vaccination contre les infections à papillomavirus humains‎ : pratique et difficultés des médecins généralistes isérois. Médecine humaine et pathologie. 2009. ⟨dumas-00784621⟩
122 View
518 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More