L'imagerie mentale au service au tennis - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

L'imagerie mentale au service au tennis

Abstract

Objectifs - Cette étude vise à offrir une place importante à l'imagerie mentale pour le service au tennis dans la performance du joueur de tennis amateur, en proposant une analyse par niveau de compétence.
Problématique - Nous allons tenter de montrer que l'utilisation de l'imagerie mentale (positive ou négative) a un impact sur la précision au service du joueur de tennis amateur et quelles sont les relations existantes avec le sentiment d'efficacité personnelle et la confiance en soi ?
Hypothèses - La visualisation positive favorise un sentiment d'efficacité personnelle plus élevé par rapport à l'absence d'imagerie et la visualisation négative, quel que soit le niveau de confiance du sportif. Et la visualisation mentale positive avant de servir améliore la précision au service alors que la visualisation mentale négative est plutôt néfaste.
Matériels et méthodes - L'expérience a concerné 17 joueurs et 5 joueuses de tennis (moyenne d'âge : 29 ans) volontaires pour participer à l'étude, s'entraînant régulièrement en club (au moins une fois par semaine) et pratiquant également en compétition. Ces sportifs ont été répartis en 3 groupes selon leur niveau de compétence (moyen, bon, très bon), en référence à leur classement officiel. Les joueurs avaient pour objectif de réaliser dix services puissants et précis, c'est-à-dire rechercher l'ace sur le "T", dans trois conditions : imagerie positive, imagerie négative et sans imagerie. La précision du service, le profil psychologique, la confiance en soi et le sentiment d'efficacité personnelle des joueurs et joueuses ont été évalués durant l'étude.
Discussion - La visualisation mentale positive avant de servir améliore la précision au service alors que la visualisation mentale négative est plutôt néfaste. De plus, la visualisation positive favorise un sentiment d'efficacité personnelle plus élevé par rapport à la visualisation négative, quel que soit le niveau de confiance du sportif. Les résultats ne nous permettent pas de dire que les images positives favorisent un SEP plus élevé par rapport à une absence d'utilisation de l'imagerie mentale.
Fichier principal
Vignette du fichier
M2Staps_2012_Fave.pdf (1.31 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00790585 , version 1 (20-02-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00790585 , version 1

Cite

Clément Favé. L'imagerie mentale au service au tennis. Education. 2012. ⟨dumas-00790585⟩
823 View
13376 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More