Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Bénéfices de l'administration précoce pré-hospitalière d'acide tranexamique dans la prise en charge du traumatisé sévère

Résumé : Introduction : La traumatologie est un problème de santé publique et reste une des principales causes de décès chez les moins de 40 ans. L'hémorragie est la seconde cause de mortalité précoce et la coagulopathie (présente chez 10 à 25% des traumatisés et facteur précoce et indépendant de morbimortalité) fait partie avec l'acidose et l'hypothermie de la triade létale. Elle implique les voies de la fibrinolyse. L'étude CRASH 2 s'est intéressée au potentiel d'un anti fibrinolytique, l'acide tranexamique, dans la prise en charge du traumatisé sévère avec un résultat positif en terme de mortalité. L'objectif est d'évaluer les conséquences circulatoires et thromboemboliques de l'administration précoce de cette molécule. Matériel et méthode : Une étude "avant/après" l'introduction de l'acide tranexamique, a été menée sur une population de traumatisés sévères, grade A et B, de plus de 16 ans, prise en charge par le SMUR et amenée au déchoquage du CHRA sur une même période (été 2011 et été 2012). L'objectif principal est d'étudier l'impact de l'administration précoce de cette molécule avec comme critères de jugements principaux : le volume de remplissage administré, le recours à la transfusion ou à l'administration d'amines. Les critères de jugement secondaires sont la survenue d'évènements thromboemboliques, et l'adhésion au protocole par les médecins du SMUR d'Annecy. Résultats : Les groupes étudiés comportent respectivement 28 et 35 traumatisés sévères. Le groupe de patient qui a bénéficié d'une administration d'acide tranexamique a reçu en moyenne 1900ml de remplissage contre 2400ml dans le groupe qui n'avait pas reçu cette molécule (p= 0,189), et 1,17 culots globulaires contre 1,46 (p = 0,702). Le recours aux amines est similaire dans les deux groupes (46,4% et 48,6 ; p= 0,534). On constate un taux de complications thromboemboliques de 18,2% (n=6) dans le groupe acide tranexamique contre 7,1% (n=2) dans l'autre groupe (p= 0,188). L'administration pré hospitalière d'acide tranexamique a lieu dans 31,4% (n=11) des cas avec un délai moyen d'administration de 40 minutes. Conclusion : L'utilisation de l'acide tranexamique montre une tendance en terme d'épargne transfusionnelle et de remplissage vasculaire au cours des 24 premières heures de prise en charge. Ce traitement peu coûteux et sûr doit être considéré comme un traitement de choix dans la prise en charge d'un traumatisé sévère. Et si l'amélioration de la mortalité de ces patients est d'autant plus importante que l'administration d'acide tranexamique est précoce, la diffusion de ce protocole dans un système de soins médicalisé pré hospitalier devrait être recommandée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [21 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00795106
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Thursday, October 10, 2013 - 4:41:53 PM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:17 AM
Long-term archiving on: : Sunday, April 2, 2017 - 6:06:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00795106, version 1

Citation

Marion Lumé. Bénéfices de l'administration précoce pré-hospitalière d'acide tranexamique dans la prise en charge du traumatisé sévère. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00795106⟩

Share

Metrics

Record views

144

Files downloads

483