Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'articulation entre efficacité et justice dans la conception du marché chez Amartya K. Sen

Résumé : Dans Un nouveau modèle économique (1999a), Sen déclare : "Si les mérites du marché sont aujourd'hui largement reconnus, les raisons pour lesquelles nous souhaitons son existence ne sont pas assez expliquées" (Sen, 1999a, p. 154). Cette phrase contient deux aspects. D'une part, la première partie, qui donne un jugement plutôt favorable au marché, peut paraître étonnante au regard de la volonté de Sen de proposer une voie alternative à l'économie traditionnelle en prônant la "nécessité d'un examen critique du rôle des marchés" (op.cit., p. 168). D'autre part, la deuxième partie de la phrase identifie un manque : celui de la justification des raisons pour lesquelles nous recourrons au marché. C'est pour cela que Sen établit un argumentaire pour justifier le recours au mécanisme de marché concurrentiel dans l'analyse économique. En fait, les deux aspects de cette phrase peuvent être traités et analysés de manière complémentaire. L'argumentation de Sen pour justifier l'existence et le recours au marché se scinde en deux : d'une part, le marché est justifié par Sen au sein d'une argumentation de philosophie politique directement inspirée de Smith (1776) pour le penchant à l'échange, de Marx (1867) pour qui l'apparition du contrat de travail est constitutif de la liberté des individus d'entrer sur le marché du travail et de Hayek (1944) condamnant le planisme et l'absence de marchés ; d'autre part, Sen se fonde sur une justification purement économique autour des deux "théorèmes de l'économie du bien-être". Ce deuxième volet de l'argumentation contraste avec le premier dans la mesure où le marché n'est plus vu comme la possibilité de satisfaire le simple désir de participer à un échange mais comme la possibilité d'aboutir à une situation optimale au sens de Pareto. Ces deux volets participent d'une démarche sénienne consistant à "faire discuter l'économie et la philosophie ou l'éthique" (Bonvin et Farvaque, 2008, p. 17). En effet, cette séparation entre deux volets d'argumentation n'est que formelle car Sen va les allier au sein d'un raisonnement consistant à démontrer qu'il est possible d'aboutir à une situation qui soit optimale au sens de Pareto, non pas en termes d'utilités mais de libertés. Sen intègre de cette manière la liberté, correspondant à ce qu'il appelle le versant éthique de l'économie, à un raisonnement économique, correspondant au versant mécaniste de l'économie. Sen propose donc une manière originale d'articuler sa conception de la justice et l'efficacité marchande. La question qui se pose est donc celle de savoir de quelle manière Sen opère cette articulation et comment il se place vis-à-vis de traditions antérieures de conciliation entre justice et marché. Notre démarche consiste donc à suivre la manière dont Sen entend concilier la justice et l'efficacité et à la comparer à d'autres conceptions telles que celles de Walras, de Arrow et Debreu (auteurs auxquels Sen se réfère explicitement) et de Varian (avec la justice comme non-envie).
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00802133
Contributor : Centre de Documentation Du Centre d'Économie de la Sorbonne <>
Submitted on : Wednesday, March 20, 2013 - 4:10:33 PM
Last modification on : Monday, February 22, 2021 - 3:26:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00802133, version 1

Citation

Hadrien Gouze. L'articulation entre efficacité et justice dans la conception du marché chez Amartya K. Sen. Economies et finances. 2012. ⟨dumas-00802133⟩

Share

Metrics

Record views

780

Files downloads

756