Patients auto-référés dans quatre services d'urgences en Haute-Normandie‎ : quel profil ? Quelles implications pour la permanence des soins ?‎ - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Patients auto-référés dans quatre services d'urgences en Haute-Normandie‎ : quel profil ? Quelles implications pour la permanence des soins ?‎

Abstract

Depuis 30 ans la fréquentation des services d'urgence en France s'est accrue. De nombreux patients s'y présentent spontanément pour un motif "non sévère". La Haute-Normandie est l'une des régions françaises où le taux de passage annuel aux urgences est le plus élevé et où la densité médicale est la plus faible. L'objectif de cette thèse est de déterminer le profil des patients adultes consultant de façon auto-référée aux urgences pour motif "non sévère" en Haute-Normandie, et d'y étudier leur justification. Matériel et Méthodes : Une enquête transversale a été réalisée dans 4 services d'urgences haut-normands de juillet 2003 à mars 2004. Les patients classés CCMU 1 ou 2 ont été questionnés sur des données sociodémographiques, d'environnement médical, et de parcours de soins aux urgences. Une analyse statistique a été réalisée à la recherche de différences entre les patients auto référés et ceux référés par un médecin. La justification de l'autoréférence a été analysée Résultats : 631 patients ont été inclus dans l'étude (369 auto-référés et 262 référés), à prédominance masculine (sexe ratio H/F= 1,24). Les patients auto-référés sont plus jeunes (p < 0,0001) avec une moyenne d'âge de 38,2 ans, ont plus souvent une activité professionnelle active (p < 0,0001 en uni-varié), sont plus nombreux à avoir eu le BAC (p < 0,001 en uni-varié), sont plus nombreux à avoir fréquenté les urgences les 6 mois précédant l'inclusion (p=0,04 en multi varié) et consultent plus pour de la traumatologie (p=0,01 en multi varié). 42,0% justifient leur autoréférence par la simplicité de consulter aux urgences et le coût financier ne semble pas rentrer en compte dans leur décision. Conclusion : Cette étude a permis d'identifier une population, à informer sur les alternatives ambulatoires aux urgences hospitalières. Des campagnes d'information semblent nécessaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
Hascoet_Julien.pdf (3.05 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00805992 , version 1 (29-03-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00805992 , version 1

Cite

Julien Hascoët. Patients auto-référés dans quatre services d'urgences en Haute-Normandie‎ : quel profil ? Quelles implications pour la permanence des soins ?‎. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00805992⟩
163 View
911 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More