Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La psychosomatique intégrative : une dimension indispensable à la thérapie psychomotrice

Résumé : La psychomotricité est une thérapie à médiation corporelle. Le corps en relation, son vécu et son appréciation, dans l'espace et le temps, est au centre de la prise en charge. Elle vise l'investissement et le réinvestissement corporel dans le champ relationnel. Il n'est pas question du mouvement pour lui-même mais surtout de ce qu'il va mobiliser en termes affectif et perceptif. On ne peut donc s'intéresser au corps sans s'intéresser au psychisme du patient. Celui-ci se construit même à partir du corps, un corps qui est porté, protégé, nourri et parlé par une Mère. Ainsi, corps et psychisme sont deux réalités dépendantes l'une de l'autre, et qui font l'unité même du sujet. Lorsque le corps est atteint, cela a automatiquement des origines et des répercutions psychiques et vice-versa. L'homme étant un être psychosomatique. Comment alors soigner ce corps sans écouter son état psychique ? Comment écouter notre patient sans prendre en considération son vécu corporel ? Des expériences personnelles m'ont amenée très jeune, à me demander comment les personnes atteintes de maladies graves arrivent à gérer les bouleversements que cela peut avoir sur leur corps. J'ai toujours été frappée par cette force "morale" et leur manière de rester digne, jusqu'au bout. C'est en m'intéressant au corps et au vécu de patients atteints de maladies graves et à l'intégrité du sentiment de dignité, dans le cadre de mes études de psychomotricienne, que j'ai pris conscience du lien entre les différents évènements de vie et la maladie en elle-même. Celle-ci a un sens. Le corps parle ce que la voix ne peut exprimer. La psychomotricité, par l'intermédiaire de médiations corporelles telles que la relaxation, invite le sujet à se recentrer sur lui-même, sur son corps. Il s'agit d'un espace virtuel, une "aire de jeu" selon Winnicott, dans laquelle patient et psychomotricienne peuvent régresser ensemble dans un temps de langage corporel, préverbal. Par l'intermédiaire du toucher, le psychomotricien propose un réenveloppement corporel, mais aussi un "bain de parole". Il peut alors être perçu comme un objet maternel. Le patient peut alors reprendre contact avec son corps, mieux percevoir ses limites, et donner du sens à son vécu, à ses émotions, et s'autoriser la rêverie. Par l'intermédiaire de deux cas de patients rencontrés dans des contextes totalement différents, ce mémoire a pour but de montrer comment la psychosomatique intégrative m'a permis d'évoluer dans ma pratique de psychomotricienne. J'ai évidemment encore énormément de travail à fournir et de progrès à faire, mais je suis de plus en plus surprise du peu de place accordé à l'enseignement de la psychosomatique en général, particulièrement dans la formation de psychomotricité.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00806228
Contributor : Nadège Leray <>
Submitted on : Friday, March 29, 2013 - 3:57:10 PM
Last modification on : Friday, December 11, 2020 - 3:50:33 AM
Long-term archiving on: : Sunday, June 30, 2013 - 4:03:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00806228, version 1

Citation

Mounia Omrana. La psychosomatique intégrative : une dimension indispensable à la thérapie psychomotrice. Psychologie et comportements. 2010. ⟨dumas-00806228⟩

Share

Metrics

Record views

524

Files downloads

2076