L'Union fait la Force : l'UE comme source de coopération en réseau : le cas de VOICE - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2010

L'Union fait la Force : l'UE comme source de coopération en réseau : le cas de VOICE

Abstract

This research focuses on inter-organizational cooperation, considered as a forgotten theme of the international relations theory. Using the example of European humanitarian politics, this case study emphasizes the factors, dynamics and effects of inter-organizational cooperation inside the NGOs network VOICE and between this network and the European institutions. By building links between different theories (such as European integration theory, social network analysis or interest groups sociology), we divide the strategies of cooperation into three phases. First of all, NGOs networking does not seem to be spontaneous but answer to a favorable context where IGO are ready to accept the participation of non-state actors under the condition that they organize themselves and show a sense of responsibility. Against this backdrop, NGOs have chosen to delegate large competencies to the VOlCE secretariat in order to be regarded as legitimate, credible and expert interlocutors. Nonetheless this delegation should not be taken for granted and remains only because the network has an added value for its members by building their capacities and offering them the opportunity to collectively diffuse advocacy messages. Finally, VOICE has been built as an expert network to meet the Commission's requirements. Even if the close partnership between ECHO and VOICE has enabled them to reinforce each other, it has locked the network in specific way of acting which cannot be used to handle the assertion of power of new actors with different strategies.
Cette étude s'intéresse à la coopération inter-organisationnelle, un aspect délaissé de la recherche en relations internationales. En partant de la politique humanitaire européenne, cette étude de cas met en lumière les facteurs, les dynamiques et les effets de la coopération au sein du réseau d'ONG VOICE, et entre ce réseau et les institutions européennes. La construction de liens entre différentes théories (qu'il s'agisse de la théorie de l'intégration européenne, de la sociologie des réseaux ou des groupes d'intérêt), nous permet de distinguer trois phases dans les stratégies de coopération inter-organisationnelle. Tout d'abord, la mise en réseau des ONG n'apparaît pas spontanée mais répond à un contexte favorable où les OIG sont prêtes à accepter la participation des acteurs non-gouvernementaux à condition qu'ils s'organisent et se responsabilisent. Face à cette exigence, les ONG humanitaires européennes ont choisi de se constituer en réseau et de déléguer de larges compétences au secrétariat de VOICE afin de passer pour des interlocuteurs crédibles, légitimes et experts. Cette délégation demeure toutefois conditionnelle et ne persiste que parce que le réseau a une valeur ajoutée forte pour ses membres dans le renforcement de leurs compétences et dans la possibilité qu'il offre de porter des messages de plaidoyer. Enfin, VOICE s'est principalement constitué comme un réseau expert pour répondre aux exigences de la Commission européenne. Si le partenariat très fort entre VOICE et ECHO a permis à ces deux acteurs de se renforcer mutuellement, il a enfermé le réseau dans des registres d'actions spécifiques peu exploitables face à la montée en puissance de nouveaux acteurs aux stratégies différentes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Egger_Clara_2010.pdf (4.29 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00809385 , version 1 (09-04-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00809385 , version 1

Cite

Clara Egger. L'Union fait la Force : l'UE comme source de coopération en réseau : le cas de VOICE. Science politique. 2010. ⟨dumas-00809385⟩
164 View
167 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More