La controverse des médicaments génériques à marge thérapeutique étroite et la perception du médicament générique des patients d'officine en Isère‎ - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

La controverse des médicaments génériques à marge thérapeutique étroite et la perception du médicament générique des patients d'officine en Isère‎

Abstract

Le médicament générique occupe une place de plus en plus importante dans le système de santé Français. En 2012, il a permis d'effectuer plus de 2.4 milliards d'euros d'économie. Comme nous avons pu le voir, tout autant que le médicament princeps, le médicament générique est soumis à de nombreux contrôles ; la sécurité d'emploi et l'efficacité paraissent tout aussi importantes. Concernant les médicaments à marge thérapeutique étroite, au vu des nombreuses études que nous avons pu voir, aucune n'a réellement montré de différences significatives entre princeps et générique. La composante psychologique est apparue comme un des facteurs prépondérants notamment avec le cas des antiépileptiques. Le cas de la lévothyroxine est le seul ayant révélé un suivi plus rapproché ; cela s'expliquant par des doses de principes actifs beaucoup plus faibles de l'ordre du μg. Au sujet des médicaments injectables et notamment de la vancomycine, nous avons pu voir que la controverse à son sujet était dû principalement à l'étude d'une seul équipe dont beaucoup d'aspects étaient critiquables et qui a été infirmée par d'autres études beaucoup plus récentes. Pour finir, l'enquête menée auprès des patients d'officine s'est révélée très intéressante et a permis de voir que la perception des médicaments génériques n'était pas si négative qu'on pouvait le penser. Elle a aussi révélé que le pharmacien représentait la première source d'informations sur le médicament générique, mais cependant les questions des patients au sujet des médicaments génériques restent nombreuses (coût, efficacité, rôle des laboratoires, sécurité, fabrication). Le pharmacien d'officine occupe donc une place centrale, d'une part car c'est lui qui est en première ligne pour la délivrance du médicament générique aux patients et, d'autre part, car il se doit de délivrer l'information nécessaire au patient pour la bonne compréhension et la bonne utilisation du médicament générique. Il ne doit ainsi pas argumenter son explication au patient par le simple fait que "c'est moins cher", "pas de tiers payant si pas de générique", il peut expliquer aux patients tout le processus et l'intérêt que représente le médicament générique. Ainsi, les patients s'en trouveront rassurés et comprendront mieux le réel intérêt des médicaments génériques même si il est, avant tout, économique pour notre système de santé.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE17020_quillon_benoit_1_D_.pdf (2.51 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00830705 , version 1 (05-06-2013)

Identifiers

Cite

Benoit Quillon. La controverse des médicaments génériques à marge thérapeutique étroite et la perception du médicament générique des patients d'officine en Isère‎. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨dumas-00830705⟩
291 View
3883 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More