Intérêt du suivi de la déplétion lymphocytaire B chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par rituximab - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Intérêt du suivi de la déplétion lymphocytaire B chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par rituximab

Abstract

Objectifs : Évaluer l'intérêt du suivi de la déplétion des sous-populations lymphocytaires B après initiation du rituximab pour guider le retraitement afin de devancer la rechute clinique de la maladie. Méthodes : Étude monocentrique prospective, ayant inclus tous les patients atteints de PR répondant aux critères diagnostiques de l'EULAR et recevant 2 perfusions d'un gramme de rituximab à 15 jours d'intervalle. Les patients ont été suivis cliniquement et biologiquement tous les deux mois jusqu'à leur retraitement. Le clinicien, à chaque visite était en insu des résultats du typage lymphocytaire pour décider ou non d'une rechute et donc d'un retraitement. Résultats : 39 patients ont été inclus. 7 patients ont bénéficié de deux cycles de traitement, un total de 46 cycles de rituximab ont ainsi été analysés. Le DAS 28 moyen initial était 5,44 ; 33 patients avaient des facteurs rhumatoïde et /ou des anti-CCP. À 6 mois, il a été observé une réponse clinique bonne à modérée selon les critères EULAR pour 44 cycles (96%). Après les 2 perfusions de rituximab, le nombre total de cellules CD19+ a diminué significativement (0,1550/1 vs 0,0002G/1, p < 0,0001) avec une déplétion complète pour tous les patients en lymphocytes B mémoires (CD19+ CD27+) et transitionnels (CD19+ CD38++ CD24++) (p < 0,0001). À la rechute clinique, les lymphocytes B étaient ré-ascensionnés chez tous les patients sauf un. Lorsque des lymphocytes B CD19+ sont détectés, le risque relatif de rechute clinique à 4 mois de cette ré-ascension était de 12,3 [1,25 - 121,31] (p = 0,01). Conclusion : Le suivi de la déplétion en lymphocytes B semble permettre de prédire la rechute clinique de la polyarthrite rhumatoïde des patients traités par rituximab. La réascension des lymphocytes B CD19+ précède la rechute clinique et permet donc de prédire celle-ci avec 4 mois d'avance.
Fichier principal
Vignette du fichier
DUC_TROUVIN_Anne_Priscille.pdf (1.82 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00831869 , version 1 (07-06-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00831869 , version 1

Cite

Anne-Priscille Trouvin. Intérêt du suivi de la déplétion lymphocytaire B chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par rituximab. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00831869⟩
708 View
2555 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More