Les kystes ovariens autonomes isolés et le syndrome de McCune-Albright : deux entités différentes ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Les kystes ovariens autonomes isolés et le syndrome de McCune-Albright : deux entités différentes ?

Abstract

Après avoir rappelé les bases cliniques et moléculaires du syndrome de McCune-Albright, l'auteur présente une étude descriptive et rétrospective de 15 patientes issues de 7 centres hospitaliers de France. L'auteur compare les données cliniques, biologiques, radiologiques et génétiques des patientes suivies pour des épisodes de pseudo-puberté précoce secondaire à un kyste ovarien aux données des patientes suivies pour un syndrome de McCune-Albright. Il discute l'intérêt de la recherche de la mutation du gène GNAS par une ponction de liquide de kyste ovarien guidée échographiquement et les modalités de suivi. L'auteur conclut que les kystes ovariens autonomes isolés récidivants sont une entité clinique distincte du syndrome de McCune-Albright, avec la même origine moléculaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-Medecine_specialisee-2013-Pediatrie-Floch_Cecile-Version_incomplete.pdf (646.83 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00833823 , version 1 (13-06-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00833823 , version 1

Cite

Cécile Floch. Les kystes ovariens autonomes isolés et le syndrome de McCune-Albright : deux entités différentes ?. Pédiatrie. 2013. ⟨dumas-00833823⟩
202 View
1598 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More