Analyse du recours au service des urgences pédiatriques du Havre par les médecins généralistes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Analyse du recours au service des urgences pédiatriques du Havre par les médecins généralistes

Abstract

Analyser le recours au service des Urgences Pédiatriques du Havre par les médecins généralistes. MATÉRIEL ET MÉTHODE : Il s'agit d'une enquête descriptive transversale à l'aide d'un questionnaire anonyme. Le questionnaire a été adressé en mai et juin 2012 à tous les médecins généralistes exerçant dans le secteur desservi par les urgences pédiatriques du Havre, ce qui représente 185 médecins. RÉSULTATS : Le taux de participation à l'étude était de 48%. L'âge moyen était de 53,5 ans, la proportion d'hommes était de 75,3% (67 hommes et 22 femmes). Les médecins déclaraient, pour 64% d'entre eux, que 10 à 25% de leurs consultations par semaine étaient une consultation de pédiatrie ; 59,8% déclaraient avoir adressé entre 1 et 5 enfants aux urgences pédiatriques ces trois derniers mois. Ils adressaient en priorité un enfant aux urgences pédiatriques devant les signes de gravité clinique pour 87,9% d'entre eux. Le fait de ne pas être le médecin traitant de l'enfant n'influençait pas du tout la décision d' adresser aux urgences pour 51,1% des médecins, l'inquiétude parentale influençait moyennement pour 40,2%, le moment de la journée influençait moyennement pour 30,3%, le jour de la semaine n'influençait pas du tout pour 46,6%, le manque de temps n'influençait pas du tout pour 56,2 % et la surcharge de travail n'influençait pas du tout pour 57,3%. Les médecins utilisaient peu d'outils d'aide diagnostique ou thérapeutique : 48,3% n'utilisaient pas du tout internet, 48,3% n'utilisaient pas du tout de revue médicale, 33,7% n'utilisaient pas du tout d'avis téléphonique. La totalité des médecins avaient adressé l'enfant aux urgences pédiatriques en prévenant le service soit par courrier soit par téléphone. En retour, 98,8% d'entre eux avaient reçu un courrier des urgences. CONCLUSION : Notre étude montre que la pédiatrie occupe une part non négligeable de l'activité des médecins généralistes mais qu'ils ont peu recours aux urgences pédiatriques. Leurs demandes sont appropriées à la situation de l'enfant puisque priment les signes de gravité clinique, mais leurs décisions sont influencées par de nombreux autres facteurs. Pour les aider dans leur prise en charge, il faut développer la transmission de l'information médicale qui doit être rapide et de qualité.
Fichier principal
Vignette du fichier
BREANT_Karine.pdf (1.42 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00836049 , version 1 (20-06-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00836049 , version 1

Cite

Karine Bréant. Analyse du recours au service des urgences pédiatriques du Havre par les médecins généralistes. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00836049⟩
161 View
1983 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More