Évaluation des séquences de relaxométrie T1 et T2 pour la visualisation de l'œdème myocardique à la phase aiguë de l'infarctus - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Évaluation des séquences de relaxométrie T1 et T2 pour la visualisation de l'œdème myocardique à la phase aiguë de l'infarctus

Abstract

Notre étude a porté sur l'évaluation des séquences de relaxométrie T1 et T2 pour la visualisation de l'œdème myocardique. Les travaux de Reimer et al. montrent que l'infarctus se propage des régions sous endocardiques vers les régions épicardiques. Cette propagation s'effectue au départ par des lésions réversibles puis des lésions irréversibles. En IRM cardiaque, l'utilisation des séquences pondérées T2 STIR permet de visualiser l'œdème myocardique correspondant probablement aux lésions myocardiques réversibles. Récemment sont apparues les séquences de relaxométrie T1 et T2 pour la visualisation de ce même oedème myocardique. Objectif de l'étude : Le but de l'étude a été d'évaluer la reproductibilité, la sensibilité et la spécificité des séquences de relaxométrie T1 et T2 avant de les utiliser en pratique clinique pour la visualisation des lésions myocardiques réversibles. Matériel et méthodes : Notre étude a porté sur 48 sujets, 24 volontaires sains et 24 patients ayant présenté un SCA. Nous avons réalisé l'IRM dans la semaine suivant le SCA, après tout geste de reperméabilisation. Notre protocole a comporté des séquences : TrueFISP Ciné, de relaxométrie T1, de relaxométrie T2, pondérée T2 STIR, et de rehaussement tardif. Nous avons utilisé une comparaison par segment. Ils étaient classés en segment infarci, péri-infarci, remote ou appartenant aux volontaires sains. Résultats : Il existe une bonne reproductibilité des séquences de relaxométrie T1 et T2 avec une meilleure sensibilité et spécificité par rapport à l'analyse semi-quantitative des séquences STIR. Il existe une augmentation significative des temps de relaxation T1 et T2 dans les zones infarcies et péri-infarcies. Conclusion : les séquences de relaxométrie T1 et T2 ont une bonne reproductibilité et permettent de visualiser les lésions myocardiques à la phase aiguë de l'infarctus.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lefebvre_Valentin.pdf (4.6 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00836650 , version 1 (21-06-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00836650 , version 1

Cite

Valentin Lefebvre. Évaluation des séquences de relaxométrie T1 et T2 pour la visualisation de l'œdème myocardique à la phase aiguë de l'infarctus. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00836650⟩
380 View
2834 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More