Les benzodiazépines au long cours : un facteur de risque de répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Les benzodiazépines au long cours : un facteur de risque de répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires ?

Abstract

Introduction : long term benzodiazepine prescription seems to be at risk in some patients. In parallel, the most frequently prescribed benzodiazepines are also the most often identified in deliberate self-poisoning. Main objective : to study the relationship between long term benzodiazepine use and repeated deliberate self-poisoning. Secondary objective: to compare the psychopathological profile of chronic benzodiazepine users with no history of deliberate self-poisoning and patients repeating deliberate self-poisoning. Method : to study the patients' pharmacological path and to assess long term benzodiazepine users with no history of deliberate self-poisoning and subjects repeating deliberate self-poisoning thanks to their treatments history, their suicidal and addictological history. Their psychopathological profile will be assessed thanks to clinical evaluation scales (the MINI version 5, the BIS-11, the H scale, the TAS 20, the TCI-R, the PDQ-4+, the Goodman criteria, the "questionnaire anamnestique dérivé de l'AMDP"). Index deliberate self-poisoning will be assessed thanks to lethality (RRRS) and intentionality (SIS) questionnaires. The statistical analysis will be essentially descriptive and comparisons will be made thanks to non parametric tests. Results : the relationship between chronic benzodiazepine use and repeated deliberate self-poisoning doesn't seem to be systematic. However long term benzodiazepine use could favor the recurrence of these episodes in patients with a psychiatric history, some personality disorders, as well as more pronounced temperament and character dimensions. Conclusion : our study highlighted the necessity to accompany patients repeating deliberate self-poisoning within an actual network of healthcare professionals delivering information and prevention messages.
Introduction : la prescription de benzodiazépines au long cours semble présenter des risques chez certains patients. Parallèlement, les benzodiazépines les plus prescrites sont aussi les plus retrouvées dans les intoxications médicamenteuses volontaires. Objectif principal : étudier le lien entre consommation de benzodiazépines au long cours et intoxications médicamenteuses volontaires répétées. Objectif secondaire : comparer le profil psychopathologique de sujets consommateurs chroniques de benzodiazépines sans antécédent d'intoxication médicamenteuse volontaire et de patients faisant des intoxications médicamenteuses volontaires à répétition. Méthode : étudier le parcours pharmacologique des patients et caractériser les sujets consommateurs de benzodiazépines au long cours sans antécédent d'intoxication médicamenteuse volontaire et les sujets faisant des intoxications médicamenteuses répétées à l'aide de l'historique de leurs traitements, leurs antécédents suicidaires et addictologiques. Leur profil psychopathologique sera caractérisé grâce à des échelles d'évaluation clinique (le MINI version 5, la BIS-11, l'échelle H, la TAS 20, le TCI-R, le PDQ-4+, les critères de Goodman, le questionnaire anamnestique dérivé de l'AMDP). L'intoxication médicamenteuse volontaire index sera caractérisée à l'aide de questionnaires de létalité (RRRS) et d'intentionnalité (SIS). L'analyse statistique sera essentiellement descriptive et les comparaisons seront effectuées à l'aide de tests non paramétriques. Résultats : le lien entre consommation chronique de benzodiazépines et intoxications médicamenteuses volontaires répétées ne semble pas être systématique. En revanche une prise de benzodiazépines au long cours pourrait favoriser la récidive de ces épisodes chez des patients présentant certains antécédents psychiatriques, certains troubles de la personnalité, ainsi que des dimensions de tempérament et de caractère plus marquées. Conclusion : notre étude a mis en évidence la nécessité d'un accompagnement des patients répétant les intoxications médicamenteuses volontaires au sein d'un véritable réseau de professionnels de santé délivrant des messages d'informations et de prévention.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE17030_sarrazin_aurelie_1_D_.pdf (3.83 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00840413 , version 1 (02-07-2013)

Identifiers

Cite

Aurélie Sarrazin. Les benzodiazépines au long cours : un facteur de risque de répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires ?. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨dumas-00840413⟩
166 View
1195 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More