Fécondation in vitro avec spermatozoïdes de donneur‎ : faut-il privilégier la technique conventionnelle ou la micro-injection ?‎ : étude comparative de 6 ans d'activité au CECOS de Grenoble - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Fécondation in vitro avec spermatozoïdes de donneur‎ : faut-il privilégier la technique conventionnelle ou la micro-injection ?‎ : étude comparative de 6 ans d'activité au CECOS de Grenoble

Abstract

Objectifs : Le recours à l'ICSI-D est en progression en matière d'AMP avec tiers donneur de sperme. Mais pourquoi est-elle utilisée alors qu'elle ne semble pas avoir d'indication ? L'objectif de cette étude était de comparer le taux de réussite de l'ICSI-D et de la FIV-D, puis de chercher les indications conduisant à l'ICSI-D. Matériel et méthode : Il s'agit d'une étude comparative rétrospective menée dans trois centres dépendant du CECOS de Grenoble : le CHU de Grenoble, le CHI d'Annemasse et la clinique Belledonne, sur six ans, de janvier 2005 à décembre 2010. Ont été analysées 59 FIV-D et 50 ICSI-D concernant 58 couples. Le critère de jugement principal était le taux de grossesse par ponction. Résultats : Le taux de grossesse par ponction était supérieur en ICSI-D (30%) qu'en FIV-D (15%), tout comme le taux de transfert par ponction : 94% en ICSI-D contre 76% en FIV-D (p=0,016). Les indications d'une ICSI-D étaient : l'échec de fécondation ou la paucifécondation en FIV-D, la qualité ovarienne moindre (taux d'ovocytes matures inférieur en ICSI-D), et le score des paillettes plus faible en ICSI-D (3,00) qu'en FIV-D (8,40) (p=0,001). La politique de pratique du centre jouait un rôle central dans le choix de la technique, mais l'âge de la patiente n'intervenait pas dans la décision. Conclusion : L'ICSI-D présente un meilleur taux de grossesse que la FIV-D et peut pallier à certain défaut du couple que la FIV-D ne peut résoudre, c'est pourquoi elle est de plus en plus employée même en première intention.
Fichier principal
Vignette du fichier
MS13_5_cochet_nolwenn_1_D_.pdf (437 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00854844 , version 1 (28-08-2013)

Identifiers

Cite

Nolwenn Cochet. Fécondation in vitro avec spermatozoïdes de donneur‎ : faut-il privilégier la technique conventionnelle ou la micro-injection ?‎ : étude comparative de 6 ans d'activité au CECOS de Grenoble. Gynécologie et obstétrique. 2013. ⟨dumas-00854844⟩
175 View
835 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More