Évaluation d'une stratégie alternative à l'inhibition médicamenteuse de la lactation‎ : étude sur la prévalence du choix, la symptomatologie clinique, la tolérance et la satisfaction maternelle - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Évaluation d'une stratégie alternative à l'inhibition médicamenteuse de la lactation‎ : étude sur la prévalence du choix, la symptomatologie clinique, la tolérance et la satisfaction maternelle

Abstract

À l'heure actuelle, nous sommes toujours en attente de la conclusion de l'ANSM sur la balance bénéfice/risque de la bromocriptine. Elle peut donc continuer à être utilisée dans cette indication mais le respect strict de ces contres indications et la surveillance d'apparition d'effets indésirables doivent être primordiaux. Rappelons également que la cabergoline n'a pas d'AMM dans cette indication et que nous avons encore peu de recul sur cette molécule. Il s'agit également d'un dérivé de l'ergot de seigle et en possède donc les même CI. Afin d'éviter toute prise de risque, il nous paraît tout de même préférable de réduire l'utilisation de ces traitements inhibiteurs non indispensables dans la plupart des cas. C'est ce qu'a voulu faire l'équipe de la maternité des Eaux Claires en mettant en place une toute nouvelle stratégie d'inhibition de la lactation au sein de leur maternité. Ainsi, en étudiant cette stratégie, nous avons pu voir que la demande des femmes de s'orienter vers une méthode alternative était réelle. En effet, après avoir été informées, les 2/3 des patientes ont opté pour une méthode préventive et symptomatique. Les traitements inhibiteurs sont cependant indéniablement plus efficaces. La plupart des femmes qui n'ont pas pris de traitement inhibiteur ont eu une montée de lait. Cependant, les signes cliniques et l'inconfort ressenti sont restés modérés et transitoires et ont été bien soulagés par les traitements proposés (antalgiques, homéopathie, glace...). En revanche, 25% des patientes ont eu, malgré les traitements symptomatiques proposés, des signes cliniques intenses entraînant douleur et inconfort. Cela entraîne une différence de la satisfaction au niveau du vécu de la stratégie entre les deux méthodes proposées. Il nous paraît donc important de travailler aujourd'hui à l'amélioration des traitements proposés en augmentant les traitements de prévention et en présentant un plus large panel de traitements symptomatiques ayant démontré un intérêt dans le soulagement de la congestion mammaire. En tant que sage-femme, nous nous devons d'accompagner de la meilleure façon possible ces femmes qui n'allaitent pas. Nous ne devons pas leur nuire en leur administrant des traitements de confort entraînant de potentiels effets indésirables mais ne pas non plus nier l'inconfort ressenti à l'occasion d'une montée de lait non désirée. Cela nous pousse à réfléchir à nos pratiques et à nos prescriptions et d'impliquer d'avantage les patientes dans leur décision. L'information est l'élément principal de cette stratégie. Elle est indispensable et la satisfaction en dépend. Lorsque le traitement n'est pas vital comme ici, seule la patiente est apte à nous dire quelle est la stratégie qui lui conviendrait le mieux.
Fichier principal
Vignette du fichier
MS13_6_demangeon_solene_1_D_.pdf (2 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00854855 , version 1 (28-08-2013)

Identifiers

Cite

Solène Demangeon. Évaluation d'une stratégie alternative à l'inhibition médicamenteuse de la lactation‎ : étude sur la prévalence du choix, la symptomatologie clinique, la tolérance et la satisfaction maternelle. Gynécologie et obstétrique. 2013. ⟨dumas-00854855⟩
181 View
237 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More