Transplantation pulmonaire dans la mucoviscidose : est-il nécessaire d'adapter les posologies d'anti-infectieux après la greffe ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Transplantation pulmonaire dans la mucoviscidose : est-il nécessaire d'adapter les posologies d'anti-infectieux après la greffe ?

Abstract

Introduction : En raison de particularités pharmacocinétiques et pharmacodynamiques, les anti-infectieux sont administrés dans la mucoviscidose à des doses plus élevées que dans la population générale. L'objectif de cette étude était d'étudier l'impact de la transplantation pulmonaire sur la pharmacocinétique des anti-infectieux, après la greffe pulmonaire chez les patients atteints de mucoviscidose. Méthodes : Une analyse rétrospective des dossiers des patients atteints de mucoviscidose et ayant bénéficié d'une transplantation pulmonaire entre janvier 2002 et décembre 2012 a été menée. Les données suivantes ont été recueillies et comparées entre les périodes pré- et post-greffe : doses pondérales et taux sériques de tobramycine, créatinines sériques, poids, Indice de Masse Corporelle (IMC). Résultats : Pour les 35 patients inclus, 268 dosages d'anti-infectieux ont été recueillis. Les doses de tobramycine étaient significativement inférieures en post-greffe (11,6 ± 1,8 vs. 7,9 ± 1,7 mg/kg, p = 0,001), et une plus grande proportion de concentrations résiduelles était supérieure aux taux sériques recommandés ( < 0,5 mg/L). Les créatinines sériques augmentaient significativement après la transplantation, indépendamment de l'âge des patients, de 63,9 ± 6,9 μmol/L avant la greffe, à 104,4 ± 6,4 μmol/L jusqu'à un mois après et 138,9 ± 6,6 μmol/L au-delà d'un an (p < 0,0001). L'augmentation du poids et donc de l'IMC était également significative après la greffe. Conclusion : La fonction rénale des patients atteints de mucoviscidose est significativement altérée après transplantation pulmonaire. Essentiellement éliminées dans les urines, la tobramycine doit donc être administrée à des doses adaptées. Une étude prospective permettrait d'évaluer plus précisément l'impact de la transplantation pulmonaire sur les paramètres pharmacocinétiques des anti-infectieux utilisés, afin d'optimiser la prise en charge de ces patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE17025_malot_josselin_1_D_.pdf (3.56 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00855791 , version 1 (30-08-2013)

Identifiers

Cite

Josselin Malot. Transplantation pulmonaire dans la mucoviscidose : est-il nécessaire d'adapter les posologies d'anti-infectieux après la greffe ?. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨dumas-00855791⟩
108 View
1422 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More