Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Arts-sciences et public(s) : étude des répercussions de l'action culturelle de l'Hexagone "scène nationale arts sciences" sur ses publics

Résumé : L'Hexagone, équipement culturel meylanais, dès sa création en 1976 a défini progressivement son positionnement. Aujourd'hui "Scène Nationale Arts Sciences", il a vocation à devenir un Centre National Arts Sciences. Depuis 2001 plus particulièrement, il entend exploiter le terroir grenoblois riche de propositions culturelles et dynamique en matière de recherches scientifiques et technologiques en mettant en partage les arts et les sciences. Cela l'amène à proposer une programmation alliant nouveaux processus de création et nouvelles technologies, à élargir ses fonctions vers la production et la recherche et à établir un nouveau mode de fonctionnement transversal accroissant ses partenariats locaux et scientifiques notamment avec le CEA, le CCSTI-La Casemate, le CAUE et les universités qui ont créé des outils de recherches communes : Atelier Arts Sciences ou Atelier de l'imaginaire. Sa volonté de croiser et d'accompagner tous les publics dans le développement arts-sciences nourrit et enrichit son action culturelle. Son service éducatif conçoit des projets "arts-sciences" et "philo" pour les classes et cherche de nouveaux modes de travail collaboratif en utilisant des plateformes numériques (blog du Jumelage, Framapad) et en recourant à des intervenants extérieurs divers. Parallèlement, les projets menés auprès des autres publics s'affinent également en lien avec la thématique arts-sciences pérennisant les partenariats avec les universités et grandes écoles et adaptant au mieux les correspondances avec les entreprises, les associations et centres spécialisés. Dans ce contexte dynamique de développement culturel, il est intéressant de mettre en perspective les moyens déployés par l'Hexagone avec la façon dont les spectateurs assimilent la spécificité arts-sciences. Les liens entre arts et sciences ont presque toujours existé, mais les mesures actuelles prises en faveur du redressement de la production nationale et d'un mode de gouvernance participative rendent le contexte particulièrement favorable à toutes les initiatives des structures culturelles concernées, qui sont, il est vrai, encore peu nombreuses. Première scène nationale arts sciences, l'Hexagone doit normalement favoriser pour tous l'accès aux spectacles contemporains qui intègrent des contenus scientifiques et technologiques. Pour ce faire, il cherche à rassembler plusieurs secteurs d'activités, à conduire les artistes à travailler dans un autre univers et à toucher le public le plus large en élaborant de nouveaux modes d'apprentissage culturel susceptibles de susciter sa curiosité et d'élargir une vision souvent trop technico-centrée des créations proposées. L'analyse des entretiens menés auprès du public usager de l'Hexagone révèle les divers enjeux socioculturels relatifs au développement arts-sciences et symptomatiques de la manière dont il interprète cette spécificité. L'Hexagone doit faire face aux réalités parfois contraignantes du partage entre arts et sciences. S'il est plus productif en matière d'innovations techniques et numériques -lesquelles sont plus directement perceptibles par les publics et appropriées aux logiques événementielles- il semble moins fécond en matière de processus de créations artistiques dans lesquelles le public se sent peu impliqué, encore trop peu autonome face à de telles expériences. Ces considérations peuvent faire craindre une double menace. D'une part, une dichotomie entre innovation technique et création contemporaine risque de creuser l'écart entre les publics et leurs intérêts respectifs. D'autre part, l'Hexagone, qui peut certes compter sur un public local plutôt favorisé, rencontre des difficultés à réaliser ses objectifs de démocratisation culturelle. Même si son public a en partie adopté ses propositions parce qu'il y trouve un accomplissement personnel, ce degré d'adhésion reste très fortement lié à la proximité partenariale que l'Hexagone entretient avec lui. L'éducation culturelle des publics au champ arts-sciences paraît donc indispensable et mérite d'être approfondie et élargie pour maintenir l'Hexagone dans une démarche de démocratie culturelle notamment en direction du jeune public. La place réservée au tout public dans les projets d'action culturelle orientée arts-sciences gagnerait à être consolidée au vu des ambitions élargies aux échelles régionale, nationale, et internationale de l'Hexagone pour son projet de Centre National Arts Sciences.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00873717
Contributor : Lettres Et Arts Uga - Bibliothèque Bulles <>
Submitted on : Wednesday, October 16, 2013 - 12:13:56 PM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:17 AM
Long-term archiving on: : Friday, April 7, 2017 - 11:50:58 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00873717, version 1

Citation

Anne Bignon. Arts-sciences et public(s) : étude des répercussions de l'action culturelle de l'Hexagone "scène nationale arts sciences" sur ses publics. Littératures. 2013. ⟨dumas-00873717⟩

Share

Metrics

Record views

375

Files downloads

925