Ocytocine de synthèse et travail spontané. Étude avant-après la mise en place d'un protocole à l'hôpital Louis-Mourier - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Ocytocine de synthèse et travail spontané. Étude avant-après la mise en place d'un protocole à l'hôpital Louis-Mourier

Abstract

Oxytocin and spontaneous labour: evaluation of a protocol. Objective: the purpose of this study was to examine the effects of a protocol for restricting oxytocin administration on maternal and newborn outcomes. Material and method: this study was a single center pre-test / post-test study. Outcomes were evaluated before and after implementation of the protocol. 2174 women with singleton cephalic foetal presentation and spontaneous labour at term without prior caesarean history were included. Results: 1235 women were included in the pre-test period and 939 in the post-test. For the pre and post-protocol group, the mean duration of labour increased from 5,2 ± 2,7 h to 6,0 ± 3,3 h (p<0,01), the rate of hyperstimulation (6,6 versus 2,7 %, OR 0,4 IC 95% 0,2-0,8, p=0,01) and pH < 7,15 (15,6 versus 8,5%, p<0,01) got lower. No difference was observed on postpartum haemorrhage. The caesarean delivery rate for dystocia seemed to be increased for primiparous women but this difference didn't reach statistical significance (ORa 1,4 IC 95% 0,9-2,2). Conclusion: implementation of this protocol resulted in decreased rate of hyperstimulations, but it seemed to increase caesarean delivery rate for labour arrest. It might be interesting to revise criteria of labour dystocia in order to reduce oxytocin use and maximize chance of vaginal delivery.
Ocytocine de synthèse et travail spontané : évaluation d'un protocole. Objectifs : cette étude consiste en l'évaluation d'un protocole restreignant l'usage du Syntocinon® au cours du travail spontané. Matériel et méthode: il s'agit d'une étude unicentrique, avant-après l'instauration d'un protocole restrictif de l'usage de l'ocytocine, réalisée à l'hôpital Louis-Mourier. Ont été incluses 2174 patientes en travail spontané, à terme avec un utérus non cicatriciel, présentant un fœtus singleton en présentation céphalique. Résultats : 1235 ont été incluses sur la période "avant" et 939 "après". L'usage restrictif d'ocytocine a été associé à un allongement la durée du travail (5,2 ± 2,7 h versus 6,0 ± 3,3 h, p < 0,01), à une diminution du taux d'hyperstimulations utérines (6,6 versus 2,7%, OR 0,4 IC 95% 0,2-0,8, p=0,01) et de pH inférieurs à 7,15 (15,6 versus 8,5%, p < 0,01), mais n'a pas modifié le taux d'hémorragies du post-partum. Le taux de césariennes pour stagnation tendait à être plus élevé chez les primipares au cours de la deuxième période (ORa 1,4 IC 95% 0,9-2,2). Conclusion : l'instauration d'un protocole restrictif en ocytocine n'a pas été associée à une augmentation significative du taux de césariennes et a permis de diminuer le taux d'hyperstimulations utérines. Face à l'allongement de la durée du travail, une adaptation de la gestion des parturientes et des critères définissant la dystocie en cas d'utilisation restreinte d'ocytocine pourrait être envisagée.
Fichier principal
Vignette du fichier
memoire_esfbaudelocque_blanc-petitjean.pdf (2.14 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00874840 , version 1 (18-10-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00874840 , version 1

Cite

Pauline Blanc-Petitjean. Ocytocine de synthèse et travail spontané. Étude avant-après la mise en place d'un protocole à l'hôpital Louis-Mourier. Gynécologie et obstétrique. 2013. ⟨dumas-00874840⟩
409 View
7649 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More