Penser le jazz : une contribution philosophique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Penser le jazz : une contribution philosophique

Abstract

This study aims at answering the following question: what is jazz music? Starting with its musical specificities, I would like to reach the way jazz music is deeply linked to American social and cultural background. More than a simple definition, I tried to analyze it in order to reveal its inherent values and understand its historical context. To think about jazz music is to build an aesthetic coherence. Since jazz is not only swing and sounds, a proper jazz study must consider its origins by means of a genealogical method: why these people played such music at this precise moment? Musicological debates need social philosophy and historical sciences. This task has to take into account that it is a popular music emerging from the occidental and african music clash, all of this happening in a segregation context. If some can see music as abstraction, they leave out the very concrete and playful reality of jazz music. We play jazz, we dance jazz, it becomes movements, body attitudes and, by being so, requires more than a simple musicological analysis. My reflection is based on the following presupposition: jazz music takes part of the American Weltanschauung. This is the reason why I see jazz as a good introduction to American Cultural Studies and post-jazz musical theories.
Cette étude tente de répondre à la question "qu'est-ce que le jazz ?" en partant des spécificités musicologiques propres à cette musique pour rejoindre la pensée sociale et culturelle du jazz. Plus qu'un simple travail de définition, il s'agit d'analyser le jazz pour en extraire ses valeurs, d'interpréter les phénomènes musicaux jazzistiques en les plaçant toujours déjà dans un contexte historique et social déterminé. Penser le jazz, c'est établir son unité esthétique. Pourtant, on n'épuise pas le phénomène jazzistique à parler de swing et de sonorité : penser le jazz c'est aussi comprendre les origines musicales d'une telle musique et donc utiliser une méthode généalogique permettant de comprendre pourquoi, un jour, des hommes ont joué de la musique de telle manière. Le discours musicologique s'ouvre à la philosophie sociale et aux sciences historiques. Penser le jazz, c'est alors comprendre qu'il est une musique populaire, issu de la rencontre brutale des musique occidentale et africaine dans le contexte de la ségrégation raciale. Si certains discours sur la musique font de l'abstraction leur crédo, un discours sur le jazz semble devoir nécessairement prendre en compte les contextes socio-historiques dans lesquelles on joue du jazz. Le jazz se joue, se danse, s'incarne dans des gestes, des attitudes et des corps, et ce faisant, véhicule une pensée musicale que l'on ne peut pas comprendre si l'on s'en tient à une analyse musicologique. Penser le jazz comme pensée, ériger le jazz en porte d'entrée privilégiée d'une culture américaine naissante, comprendre l'encrage de la musique de jazz dans la Weltanschauung américaine sont les enjeux de cette étude qui donne en outre des pistes tant méthodologiques que généalogiques pour entreprendre une analyse des musiques populaires postérieures au jazz.
Fichier principal
Vignette du fichier
Roux_Cecile_-_Penser_le_jazz.pdf (2.37 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00875860 , version 1 (22-10-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00875860 , version 1

Cite

Cécile Roux. Penser le jazz : une contribution philosophique. Philosophie. 2013. ⟨dumas-00875860⟩
885 View
2987 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More