Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge de l'intubation difficile prévisible et utilisation des glottiscopes : enquête de pratique clinique

Résumé : L'intubation difficile (ID) est une situation fréquente et bien connue des médecins anesthésistes réanimateurs (MAR). La mise sur le marché des glottiscopes a fait évoluer sa prise en charge. L'objectif de l'étude était de déterminer le taux d'utilisation des glottiscopes, des différentes techniques d'intubation, les taux de succès et les complications survenues en situation d'ID prévisible. Matériel et méthodes : Il s'agit d'une étude prospective observationnelle monocentrique réalisée de septembre 2012 à juin 2013 au CHU de Rouen. Tous les patients de chirurgie adulte présentant au moins un critère d'ID et devant être intubés pouvaient être inclus. Le critère principal de jugement était le taux d'utilisation des glottiscopes en situation d'ID prévisible. Les critères de jugement secondaires étaient la répartition des différentes techniques utilisées en première intention ou seconde intention, leurs taux de succès, l'incidence des complications secondaires à l'intubation. Résultats : 213 procédures d'intubation ont été analysées. Les patients présentaient 1,58 ± 0,68 critères d'ID. Un glottiscope était utilisé dans 28,2% des séquences, et dans 16,4% des cas en première intention. Le taux de succès global était de 95%. En cas d'échec de la première technique, les glottiscopes venaient en première position (34,7%) avant l'utilisation du mandrin d'Eschmann (25%) et du FastrachTM (4,2%). 27 procédures vigiles ont été réalisées, majoritairement sous fibroscopie. Pour les procédures sous anesthésie générale, les agents rapidement réversibles étaient utilisés dans 43% des séquences pour le rémifentanil, dans 45,2% des séquences pour la succinylcholine. Pour les procédures vigiles, le rémifentanil était l'agent de choix (85,2%). Les complications majoritairement rencontrées étaient une désaturation artérielle en oxygène (14,1%), une intubation œsophagienne (6,1%) et un traumatisme (3,3%). 3 intubations ont été impossibles. Discussion : Les glottiscopes sont largement utilisés en cas d'ID prévisible. Les taux de succès élevés retrouvés sont en accord avec la littérature. Même si les recommandations américaines et les larges études princeps concernant l'ID ont intégré les glottiscopes, ce n'est pas encore le cas des recommandations françaises. Cependant, il demeure des situations où le glottiscope peut être difficile d'utilisation notamment lors de la présence de pathologies ORL. La formation à la fibroscopie vigile doit être encouragée. L'utilisation du FastrachTM est faible alors que ce dispositif permettant l'oxygénation et l'intubation garde toute sa place dans l'algorithme d'ID. Nos pratiques peuvent être améliorées concernant l'oxygénation, les agents anesthésiques utilisés, ou le monitorage de la curarisation.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [25 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00905261
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, November 18, 2013 - 9:20:14 AM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:07:29 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 19, 2014 - 4:33:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00905261, version 1

Citation

Vincent Perreard. Prise en charge de l'intubation difficile prévisible et utilisation des glottiscopes : enquête de pratique clinique. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00905261⟩

Share

Metrics

Record views

465

Files downloads

5588