Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Fractures des plateaux tibiaux : tomosynthèse versus scanner

Résumé : Objectif : Comparer les performances diagnostiques de la tomosynthèse et du scanner pour la prise en charge des fractures des plateaux tibiaux, par la classification des fractures selon les classifications de l'AO et de Schatzker. Matériel et méthodes : 40 patients présentant un traumatisme du genou, avec suspicion de fracture du plateau tibial en radiographie standard, ont été inclus de manière prospective, de février 2012 à février 2013. Chaque patient a bénéficié d'une tomosynthèse et d'un scanner, après information et consentement oral. Les examens ont été relus indépendamment par 4 lecteurs différents (un radiologue senior et junior, un orthopédiste senior et junior). Les lecteurs classifiaient la fracture observée pour chacun des deux examens selon deux classifications reconnues : celle de l'AO et celle de Schatzker. Deux lecteurs (radiologues senior et junior) évaluaient l' appréciation des enfoncements, des séparations, des comminutions, ainsi que la qualité des images, l'indice de confiance et l'irradiation des patients. L'étude de la concordance entre chaque lecteur a été réalisée à l'aide de coefficients de concordance Kappa pondérés. Résultats : On retrouvait une concordance excellente entre le scanner et la tomosynthèse pour la classification des fractures, pour le lecteur 1 (selon l'AO: k=0,87et selon Schatzker: k=0,80), le lecteur 2 (selon l'AO: k=0,92 et selon Schatzker: k=0,89), le lecteur 3 (selon l'AO: k=0,89 et selon Schatzker: k=0,88), le lecteur 4 (selon l'AO: k=0,69 et selon Schatzker: k=0,85) et après consensus (selon l'AO: k=0,94 et selon Schatzker: k=0,89). La concordance était globalement excellente pour l'évaluation de la comminution (k=0,90), des enfoncements (k=0,86) et des séparations de fragments (k=0,85). La tomosynthèse sous-estimait en moyenne les enfoncements de 2 mm (p=0,003) et les séparations de 1 mm (p=0,09). L'indice de confiance et la qualité d'image étaient significativement inférieurs avec la tomosynthèse (p < 10(-6)). L'irradiation du genou en tomosynthèse semble similaire à celle du scanner et cinq fois supérieure à celle de la radiographie standard. Conclusion : la tomosynthèse ne semble pas inférieure au scanner pour le diagnostic et la classification des fractures des plateaux tibiaux, cependant en raison de ses nombreux artéfacts et de son irradiation conséquente, elle ne semble pas pouvoir remplacer le scanner dans la prise en charge pré thérapeutique actuelle des patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [86 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00905338
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, November 18, 2013 - 10:23:53 AM
Last modification on : Tuesday, November 10, 2020 - 4:50:17 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 19, 2014 - 4:36:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00905338, version 1

Citation

Anne-Sophie Bertrand. Fractures des plateaux tibiaux : tomosynthèse versus scanner. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00905338⟩

Share

Metrics

Record views

194

Files downloads

17766