Les facteurs de risques de l'hypersensibilité dentinaire. Étude observationnelle dans la région de Nice - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Les facteurs de risques de l'hypersensibilité dentinaire. Étude observationnelle dans la région de Nice

Abstract

L'hypersensibilité dentinaire est une pathologie répandue pour laquelle l'étiologie et les facteurs de risque restent mal connus. Sous l'impulsion du Collège National des Chirurgiens-Dentistes Universitaires en Santé Publique, une étude nationale visant à mieux connaître la population des sujets atteints d'hypersensibilité dentinaire été menée et 400 sujets devaient être inclus autour de chacune des facultés de Bordeaux, Lille, Nice, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Objectif : L'objectif de cette thèse était de présenter une partie des résultats obtenus à Nice. Déterminer la prévalence de l'hypersensibilité et caractériser la population qui en souffre. Mettre en évidence les facteurs de risque de cette pathologie (variables sociodémographiques, variables médicales, habitudes alimentaires, variables bucco-dentaires). Matériel et Méthodes : Les données ont été collectées, de manière informatisée et anonyme, au moyen d'une tablette munie de l'application « questionnaire », auprès de sujets interrogés dans des lieux publics (université, centre commercial, ou centre ville). L'analyse statistique a ensuite été réalisée, en plusieurs étapes : description de la population de l'étude (tri à plat des différentes variables), calcul de la fréquence de l'expérience de dents sensibles, analyses univariées par tri croisé visant à mettre en évidence les facteurs de risque (test du chi-deux ou Test exact de Fisher pour les variables qualitatives et test t de Student pour les variables quantitatives), analyse multivariée par régression logistique binaire en prenant pour variable dépendante l'expérience de dents sensibles et pour variables indépendantes celles qui se sont révélées significatives dans les analyses univariées. Résultats : Dans notre étude, 55,6% des personnes interrogées ont dit souffrir d'hypersensibilité dentinaire. Huit variables sont apparues comme statistiquement liées à l'hypersensibilité dentinaire dans les analyses univariées : le fait d'avoir été interrogé sur un campus universitaire, d'être âgé de moins de 50 ans, d'exercer une activité professionnelle, en particulier dans les catégories d'exécution, le fait de fumer, d'avoir déjà expérimenté des périodes de vomissements ou de reflux gastro-oesophagien (RGO) ainsi que de consommer des sodas quasi-quotidiennement. À l'inverse, le fait de mâcher fréquemment du chewing-gum semblait constituer un facteur protecteur. Dans l'analyse multivariée, en revanche, seulement quatre variables ont conservé leur significativité. Conclusion : Notre étude a pu nous permettre de dresser le "profil type" de la personne souffrant d'hypersensibilité dentinaire : il s'agit d'une personne jeune, qui fait des études supérieures ou qui exerce une activité professionnelle, qui a expérimenté des périodes de vomissement ou de RGO et/ou qui consomme fréquemment des sodas.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013NICED022.pdf (2.22 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00916659 , version 1 (10-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00916659 , version 1

Cite

Victor Leduc. Les facteurs de risques de l'hypersensibilité dentinaire. Étude observationnelle dans la région de Nice. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00916659⟩
183 View
994 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More