La dépression dans la maladie de Parkinson après stimulation cérébrale profonde‎ : hypothèse hypodopaminergique et intérêt du traitement par agonistes dopaminergiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

La dépression dans la maladie de Parkinson après stimulation cérébrale profonde‎ : hypothèse hypodopaminergique et intérêt du traitement par agonistes dopaminergiques

Abstract

In Parkinson's disease, apathy occurs often and depression sometimes, during the year after subthalamic stimulation. These symptoms would be hypodopaminergic, related to the disease. A study demonstrates the efficacy of piribedil, a D2/D3 dopamine agonist, to reverse apathy after surgery. This study showed a trend to improvement of depression, which was not statistically significant, probably because of a lack of power. We wanted to study impact of dopamine agonist on depression after subthalamic stimulation, and predictors of postoperative depression. We included retrospectively 14 patients who became severe depressed, with a Beck Depression Inventory-II (BDI-II) score ≥28, among 102 patients which were monthly monitored during the postoperative year. Patients were treated by dopamine agonist and/or by antidepressant drugs. The endpoint was change of depression score (BDI-II) 3 month later. Patients were responders when BDI-II score decrease ≥30%. Severe depression (mean BDI-II score: 33.8 +/-14.5 points) occurred after a mean of 5.9 +/- 2.1 months in 14 patients (13.7%). At baseline preoperative assessment, non-motor fluctuations especially in depression, and depression score in OFF drug condition were greater in the group with postoperative depression. Whatever the treatment they received, BDI-II score improved of 60.66% and decreased 20.5 +/- 10.3 points. 12 patients among 14 were responders. Under dopamine agonist only (n=6), depression improved in 5 patients. Depression, after dopamine withdrawal, can be reversed by dopamine agonist. These findings support the dopaminergic hypothesis of depression in Parkinson's disease.
Dans la maladie de Parkinson, une apathie survient fréquemment et une dépression parfois dans l'année après stimulation subthalamique. Ces symptômes seraient d'origine hypodopaminergique. Nous avons souhaité étudier l'efficacité des agonistes dopaminergiques, sur la dépression postopératoire, ainsi que les facteurs préopératoires associés à cette dépression. Nous avons inclus de façon rétrospective 14 patients devenus dépressifs (score à la Beck Depression Inventory-II (BDI-II) ≥ 28), parmi 102 patients ayant été suivis mensuellement pendant l'année postopératoire. Les patients ont été traités par agonistes dopaminergiques et/ou par antidépresseurs. Le critère de jugement était l'évolution du score de dépression à l'échelle BDI-II 3 mois plus tard. Les patients étaient considérés comme répondeurs si ce score avait diminué de ≥ 30%. 14 patients parmi les 102 (13.7%) ont présenté un état dépressif sévère (BDI-II à 33.8 +/-14.5) après un délai moyen de 5.9 +/- 2.1 mois. Lors de l'évaluation de base préopératoire, les fluctuations non motrices notamment de dépression et le score de dépression en phase OFF étaient plus importantes chez les patients avec une dépression postopératoire. Quel que soit le traitement reçu, le score moyen à la BDI-II s'est amélioré de 60.66% avec une baisse moyenne de - 20.5 +/- 10.3 points. 12 patients sur 14 étaient répondeurs. Sous agoniste dopaminergique seul (n=6), la dépression s'est améliorée chez 5 patients. Une dépression dans un contexte de sevrage dopaminergique répond aux agonistes dopaminergiques. Cela renforce l'hypothèse dopaminergique de la dépression parkinsonienne.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15072_serra_amelie_1_D_.pdf (4.63 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00924853 , version 1 (07-01-2014)

Identifiers

Cite

Amélie Serra. La dépression dans la maladie de Parkinson après stimulation cérébrale profonde‎ : hypothèse hypodopaminergique et intérêt du traitement par agonistes dopaminergiques. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00924853⟩
324 View
951 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More